Avertir le modérateur

18/12/2008

Aire de sécurité d'extrémité de piste (RESA) : il est urgent d'attendre !

Dans son rapport d’enquête technique (publié en décembre 2007) sur l’accident de l’Airbus A-340 d’Air France à Toronto le 2 août 2005, le Bureau de Sécurité du Transport (BST) canadien affirme : « Si la piste 24L avait comporté une RESA construite selon la pratique recommandée de l'OACI, ou selon la norme de la FAA ou selon la solution de rechange prévue par la FAA, les dommages à l'avion et les blessures des passagers auraient peut-être été moindres. »

Le BST recommande «que toutes les pistes d’une longueur supérieure à 2400m soient pourvues d'une aire de sécurité d'extrémité de piste (RESA) de 300 m ou d'un autre moyen d'immobilisation des aéronefs offrant un niveau de sécurité équivalent. »

 

Image1.jpg
RESA
.

Depuis plus d’un an, cette recommandation canadienne, reprise par le BEA, est intégrée au circuit de traitement des recommandations de la DGAC sans aucune décision ! Cet immobilisme démontre que la DGAC n’est pas concernée par cette recommandation ou que la DGAC n’ose pas l’imposer… notamment à Saint Denis de la Réunion !

pistes_gillot.jpg
coupdepiedaucul.JPG

 



09:27 Écrit par HMC | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu