Avertir le modérateur

08/06/2009

AF 447 : le principe de précaution… recommandé ou obligatoire ?

Il s’agit ici du principe de précaution lié aux sondes Pitot des A330. Fallait-il les changer rapidement ou pouvait-on attendre ? (La sonde Pitot est un des capteurs qui permet de calculer la vitesse aérodynamique de l’avion)

 

L’origine du drame du vol AF 447 remonte sans doute à plusieurs années…

 

Le 19 novembre 1996, Airbus diffusait les SB (Service Bulletin) A330-34-3038 et A330-34-3071 qui décrivaient les procédures pour le remplacement sur les A330 du Pitot Rosemount par le Pitot BF Goodrich Aerospace ou par le Pitot Sextant selon le cas.

 

Le 8 août 2001, la DGAC classait ces SB « obligatoires » et diffusait l’Airworthiness Directive (consigne de navigabilité) AD 2001-354(B) aux exploitants après avoir reçu des rapports, issus de compagnies, relatant des fluctuations ou pertes d’indications de vitesses lors de la traversée de zones affectées de conditions météorologiques qualifiées « d’extrêmes ». Ces fluctuations ou pertes pouvant entraîner l’A330 en dehors de son domaine de vol.

 

Cette AD, relative aux remplacements des sondes Pitot, devait être exécutée en 2003. Ce qui a été fait alors par les exploitants mais sans effet, puisque on retrouve les mêmes problèmes en septembre 2007. Airbus édicte alors une nouvelle recommandation de changer les sondes.

 

Air France ne le fait pas car : « c’est une recommandation (SB), pas une obligation (AD) ».

 

C’était une AD en 2001, en 2007 c’est juste un SB. C’est l’EASA qui, depuis septembre 2003, est chargée des consignes de navigabilité et qui a donc négligé de rendre ce SB obligatoire.

 

Malgré cela, ne fallait-il pas faire ces modifications sans attendre… par précaution ?


A partir de mai 2008, Air France observe des incidentsde pertes d’informations anémométriques en vol sur A340 et A330. Il y en a 6.

 

Un incident, dans le transport aérien, est un événement qui compromet ou pourrait compromettre la sécurité de l'exploitation.

 

En mars 2009, Air France n’a toujours pas changé les sondes comme préconisé par Airbus en septembre 2007. La compagnie Air Caraïbes Atlantique l’a fait en septembre 2008.

 

Le 30 mars 2009, un nouvel incident, le 7ème, lié aux sondes a lieu au cours du vol AF 459. C’est l’A330 F-GZCB. Jusque là, lors de ces incidents, les pilotes ont toujours pu « régler le problème »

 

Air France débute le programme de remplacement des sondes le 27 avril 2009.

 

Le 01 juin, l’A330 F-GZCP percutait l’océan entre le Brésil et les Îles du Cap Vert après avoir envoyé un certain nombre de messages ACARS signalant des pannes. Le premier, à 02h10, porte le code ATA 34 11/06 qui correspond aux sondes Pitot. L’A330 traversait alors une zone orageuse.

 

Les sondes du F-CZCP n’avaient pas été changées…et, cette nuit là, dans la tourmente, les pilotes n’ont pas pu, une fois de plus, faire ce qu’il fallait car c’était tout simplement impossible. L’A330 est certainement sorti de son domaine de vol.

 

Cet accident tragique démontre, encore une fois, que le principe de précaution est obligatoire en aviation.

 

On peut rapprocher ce drame de l’accident du Concorde en juillet 2000. Cet avion avait un grave défaut que personne n’ignorait, il y avait eu des incidents, des incidents graves et même des accidents mais il continuait de voler et « on s’en sortait »… jusqu’au jour où, l’équipage n’a pas pu éviter que la tragédie survienne.

 

On peut aussi rapprocher le drame du vol AF 447 de l’accident du Mont Ste Odile. A cette époque, 1992, l’A320 avait des défauts récurrents dans ses systèmes de navigation VOR et DME, parfois l’avion n’était pas où il devait être, il y avait des incidents mais chaque fois l’équipage voyait le sol ou la piste et résolvait le problème. Jusqu’au jour où l’A320 d’Air Inter, avec ses passagers et son équipage, se trouva au mauvais endroit au mauvais moment, c’est à dire en dehors de la trajectoire d’approche prévue et dans la partie du vol à la fois proche du relief et dans les nuages.

 

Il y a beaucoup d’exemples de ce type mais il semble que l’industrie du transport aérien a perdu la mémoire.

20:43 Écrit par HMC | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu