Avertir le modérateur

15/08/2009

AF 447 : sortie du domaine de vol. Rappel

Pour Air France, la procédure URGENCE SECOURS liée au décrochage (STALL) est limitée au strict minimum…l’alarme STALL étant reléguée dans une procédure anormale complémentaire en TU 03.03.27.01.

STALL WARNING.jpg

Le traitement standard d'une procédure complémentaire étant: « Lecture complète par le PNF (OPL au sol) de la procédure puis réalisation de la procédure en « DO-LIST » avec contrôle mutuel ».

 

PNF : Pilot Non Flying cad Pilote non aux commandes de l’avion

OPL : Officier Pilote de Ligne (copilote)

 

 

En 2002, le CHSCT-PN d’Air France avait fait cette remarque :

 

QUESTION 2002.03.036

 

Le traitement standard d'une procédure complémentaire est le suivant : Lecture complète par le PNF (OPL au sol) de la procédure puis réalisation de la procédure en « DO-LIST » avec contrôle mutuel ».

 Les RCHSCT-PN demandent à la compagnie Air France si elle considère toujours que la procédure "STALL" définie en 03.03.27.01 correspond à cette classification et quelles seraient les conséquences pour le vol de l'exécution de cette procédure conformément au référentiel.

 

Réponse d’Air France : La prochaine révision du manuel TU précise en effet "le traitement standard d'une procédure anormale complémentaire au sol est le suivant..."

La procédure STALL à été placée dans ce chapitre du TU car elle se trouve dans le chapitre SUPPLEMENTARY TECHNIQUES du FCOM d'Airbus. L'alarme STALL ne pouvant intervenir qu'en ALTERNAT LAW, loi de contrôle anormale.

 

Mais le CHSCT, pas du tout convaincu, revenait à la charge :

 

QUESTION 2002.06.063

 

Compte tenu de l’incompréhension apparente de la question 2002.03.036, les RCHSCT PN la réitèrent en rappelant que la procédure dont il s’agit est exécutable en vol. Ils redemandent à la compagnie quelles seraient les conséquences pour le vol de l’exécution de la procédure conformément au référentiel.

 

Réponse d’Air France : La procédure STALL est bien évidemment exécutable en vol. Son traitement n'est pas le même qu'une procédure anormale complémentaire SOL. L’application d’une procédure anormale complémentaire en vol, ne nécessite pas de traitement particulier.

Le PNT connaît le contenu du manuel TU et donc des procédures anormales complémentaires.

Rappel : l’alarme STALL n’est pas traitée comme une procédure anormale dans le FCOM d’AIRBUS cette alarme ne pouvant intervenir qu'en ALTERNAT LAW, ou DIRECT LAW (loi de contrôle anormale).

L’approche et la récupération du décrochage font partie de la formation basique des pilotes.

 

En répondant ainsi à son Comité, la Direction d'Air France allait contre sa propre doctrine d'exécution des procédures anormales et d’Urgence. Seules  les procédures  classées "Manœuvre d'urgence" sont connues par cœur et exécutées de mémoires.  Toutes les autres sont traitées par lecture de l'écran ECAM-WD (Warning Display) ou du référentiel papier QRH (Quick Reference Handbook). Prétendre que les pilotes sont capables de mémoriser, en plus des items des 9  "Manoeuvres d'urgence" , le contenu de 378 procédures d'urgence et de secours présentées par l'ECAM-WD,  de 58 procédures d'urgence et de secours sur papier, de 47 procédures anormales complémentaires, de 21 procédures particulières et  d'une kyrielles de particularités introduites au cours du temps par les anomalies des systèmes et de leurs logiciels ainsi que leurs mises à jour sans fin, c'est tout ignorer de leur métier et de la complexité de leurs avions."

 

16:05 Écrit par HMC | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu