Avertir le modérateur

24/06/2009

AF 447: Tentative d’embrouillamini maxi !

Analyse du document d’Air France « Info PNT n°5 » du 18 juin 2009 

Septembre 2007

Airbus recommande d’équiper les A330/A340 avec de nouvelles sondes Pitot de type BA, modèle qui, en particulier, réduit le risque de givrage de la sonde. Air France décide de procéder au remplacement des sondes uniquement en cas d’incidents.

 

Mai/Août 2008

Air France enregistre 5 incidents liés au givrage des sondes et interroge Airbus sur les mesures à prendre… au lieu de remplacer les sondes.

 

Septembre/Octobre 2008

Air France enregistre 2 nouveaux incidents. Airbus répond à Air France qu’en fait la sonde de type BA n’a pas été conçue pour répondre au problème de givrage mais que tout va bien pour la navigabilité des avions et pour la sécurité des vols !

 

Novembre 2008

Airbus re-confirme que les incidents enregistrés par Air France sont dus au givrage des sondes, que les sondes de type BA ne traitent pas le sujet mais que tout va bien pour la navigabilité des avions et pour la sécurité des vols !!

 

Mars 2009

Air France enregistre 2 nouveaux incidents sur ses A330/A340. Air France interroge encore Airbus qui répond encore que ces incidents sont dus au givrage des sondes.

 

Avril 2009

Airbus annonce que la sonde de type BA n’a pas vocation à répondre au problème du givrage mais que c’est quand même mieux que les sondes précédentes et suggère une expérimentation en situation réelle (!!!) sur les avions d’Air France [euh… avec ou sans les passagers ?] Il semble qu’à ce moment-là quelqu’un ait craqué. Air France décide de remplacer les sondes de ses A330 par des sondes de type BA.

 .

Vous y croyez ?

.

Dans son « info PNT n°5 », Air France tente de semer le doute en affirmant avoir questionné Airbus plusieurs fois entre août 2008 et mars 2009 pour déterminer l’origine du problème et les actions à entreprendre. Cette note se réfère à « de nombreux échanges avec les équipes techniques d’Airbus » en septembre/octobre 2008, à un courrier d’Airbus du 12 novembre 2008, à une réunion le 24 novembre 2008, à « plusieurs sollicitations » vers Airbus en mars 2009, à un nouveau courrier d’Airbus daté du 15 avril 2009, Airbus doutant soi-disant, à partir de septembre ou octobre 2008, de l’efficacité de la sonde BA pour résoudre le problème lié au givrage.

 

Airbus a pourtant affirmé dans ses notes techniques (SB) diffusées en 2007 que la sonde de type BA « réduit les risques de givrage ». Pourquoi un tel revirement un an plus tard ? De plus, les 2 incidents de la compagnie ACA en septembre 2008 liés au givrage des sondes Pitot ont entraîné le remplacement des sondes de type AA par des sondes de type BA sur tous les A330 de la flotte. Ces sondes sont présentées ainsi par l’OSV de cette compagnie (page 12 du rapport) : « ces dernières [sondes de type BA] présentent un dispositif de drainage de l’eau particulièrement performant et font preuve d’un meilleur comportement sous de grosses précipitations ou quand des conditions de givrage sévères sont rencontrées. » Airbus aurait donc affirmé à la compagnie ACA que les sondes BA sont fiables tout en disant le contraire à Air France !!!

.

Dans cette « info PNT n°5 » il y a d'autre part une affirmation qui désigne les coupables de cette tragédie: « l’avion reste pilotable » (page 2)

 

 

lavionrestepilotable.jpg
.

Donc, ce sera la faute des pilotes !

(c'est pas fini...)

 

03:05 Écrit par HMC | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu