Avertir le modérateur

09/10/2009

AF 447 : 228 morts de retard !

Après avoir affirmé en mars 2009 que « rien ne nécessite de rendre obligatoire le remplacement des sondes Thales AA » puis interdit ces mêmes sondes cinq mois plus tard, voilà que l’Agence Européenne pour la Sécurité de l’Aviation (EASA) entreprend de modifier* les normes de certification des sondes Pitot dont elle avait constaté l’insuffisance en septembre 2007.

« C’est une "safety priority"  » affirme l’EASA.

CIMG4239.JPGPlus généralement, l’Agence européenne vient de prendre conscience, bien tardivement, qu’il fallait protéger plus efficacement les avions contre les risques liés au givrage, mieux informer les pilotes de l’accumulation de glace et modifier les caractéristiques des paramètres environnementaux auxquels les sondes doivent résister. Le document de référence datait de 1947, il disparaît lui aussi, remplacé par un autre qui existe depuis 1988 !

L’EASA suit ainsi la Federal Aviation Administration (FAA) des Etats Unis avec trois ans de retard !

Trois ans et surtout 228 morts de retard !

Car il a fallu la disparition du vol AF 447, de ses passagers et de son équipage dans les abysses de l’océan atlantique, pour que le petit monde chargé du suivi de la navigabilité des avions se réveille et prenne en compte les accidents et incidents graves précurseurs de ce drame. La faillite du retour d’expérience est ainsi confirmée !

Faut-il, pour confirmer encore cette faillite, rappeler que le constructeur Airbus avait acquis en 1995 la conviction de l’insuffisance des normes de certification des sondes Pitot, qu’en 2001 la DGAC écrivait que des « critères de qualification plus sévères » sont nécessaires mais sans les définir et qu’en 1999, le BFU, le BEA allemand, avait recommandé le changement de ces normes sans que personne en France et en Europe ne s’en soucie.

Quant à notre pauvre BEA, il ne lui reste plus, effectivement, pour tenter de faire oublier son inutilité, qu’à répéter sans cesse encore et toujours que « la seule défaillance des sondes Pitot ne peut expliquer l’accident du vol AF 447 ». Il ne croit pas si bien dire, car c'est la non prise en compte des précurseurs notamment par le BEA qui l'explique !

*Ces changements ne seront appliqués qu’aux types d’avions futurs. Tant pis pour les autres !

09:59 Écrit par HMC | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu