Avertir le modérateur

21/02/2010

Procès Concorde (suite)

Ce procès est bidon. L'instruction a renvoyé des lampistes en correctionnelle, maintenant le Tribunal noie l'essentiel au milieu de palabres inutiles qui n'en finissent pas. Peu importe que le pneumatique se soit rompu à cause d'une lamelle, d'un trou ou d'une marche... l'éclatement d'un pneu pouvait avoir des conséquences catastrophiques, on le savait depuis 1979. Le suivi de la navigabilité de ce type d'avion a été ignoré parce qu'il aurait fallu revoir toute sa certification. Le Tribunal devrait traiter ce point en priorité. Il se garde bien de le faire. Je constate que la présidente fait sans cesse référence au rapport du BEA alors que celui-ci a planqué tous les accidents et incidents graves précurseurs. Je comprends alors que les juges ne mettront pas en cause le fonctionnement du retour d'expérience. Les parties civiles ne doivent pas se laisser endormir. 

09:40 Écrit par HMC | Commentaires (1)

Commentaires

Il faudrait soumettre ladite lamelle à des tests permettant de confirmer quelle est susceptible de provoquer effectivement l'éclatement du pneu incriminé et ainsi de valider cette hypothèse- de la lamelle- compte tenu de l'ensemble des paramètres concernant la lamelle, la surcharge de l'avion et sa vitesse, la résistance du pneu compte tenu de son état d'usure éventuel ,la distance à laquelle se trouvait la lamelle car l'éclatement en début de course n'aurait pas permis le décollage etc...

Écrit par : deguisement chevalier | 03/03/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu