Avertir le modérateur

02/05/2010

On reparle du décrochage (suite)… et du crash de Perpignan

La procédure actuelle

 

Le principe de la procédure actuelle repose sur la récupération prioritaire de la vitesse, au travers de l'application immédiate de la poussée maximale. Elle vise à limiter la perte d'altitude et préserver les marges par rapport au sol, en particulier à basse altitude. Elle a pour inconvénient de générer un risque d'augmentation de l'incidence due à l'effet de couple en particulier sur les avions dont les moteurs sont situés sous les ailes.

 

La future procédure

 

La future procédure vise à réduire en priorité l'incidence pour sortir de la situation de décrochage en limitant si besoin la poussée. Une fois la sortie de décrochage constatée, une augmentation de la poussée peut alors être envisagée.

 

Cette nouvelle procédure apporte les améliorations suivantes :

 

1. la réduction immédiate de l'assiette pour diminuer l'incidence et l'éloigner de la valeur de décrochage,

2. la réduction de la poussée si l'efficacité de l'action de la profondeur est jugée insuffisante.

TOGA.jpg
.

(Voir la note précédente pour l’application à AF 447)

 

Hypothèse pour expliquer le « comment » de l’accident du vol AF 447 (sans aucune certitude en l’absence des enregistreurs)

TOGA_AF447.jpg

10:38 Écrit par HMC | Commentaires (3)

Commentaires

Le concorde et et sera toujours un avion plus que supersonique mais une référence en matière da technologique fruit de deux ancien ennemis…
Et la nous nous nous bâtons pour le A320, novateur dans le pilotage à deux

Écrit par : SERRA | 03/05/2010

Bref, ou l'on démontre que un avion vole avec des filets d'air et que lors d'un décrochage il est bien plus important de recoller ceux ci (IE pousser sur le manche ) que de remettre de la puissance.
Heureusement car sinon un planeur qui décroche ne peut JAMAIS se rattraper.....
Bref encore une fois, quand on formera des pilotes.....

Écrit par : knell | 12/05/2010

Pour ceux qui ramènent l'aéronautique au pilotage...
Ceux-ci ont tendance à oublier qu'un aéronef avant de voler est conçu, fabriqué, et entretenu selon des règles déterminées.
Les problèmes liés à la sécurité peuvent avoir toutes origines, même les plus inattendues.
Seules les enquêtes diligentées par les personnes autorisées peuvent faire foi.
On a bon dos de mettre tout sur les lois de pilotage, comme ça on peut accuser les pilotes, surtout quand ils sont morts, et donc ne peuvent se défendre.
Quand ces messieurs beau parleurs ont un problème avec leur voitures, ils ont tôt fait d'accuser les constructeurs ou les garagistes, mais certainement pas leur façon de conduire.
Comme quoi on fait de tout évènement la sauce qui nous arrange.
Les français pratiquant largement l'art de la polémique, ainsi que des critiques devant l'écran de télévision avec la bière à la main...

Il y a des enquêtes accident qui ne sont toujours pas conclues après plus d'un an. Problème de budget?

A bon entendeur salut.

Écrit par : moi | 17/05/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu