Avertir le modérateur

24/11/2010

Ça vient de sortir… enfin !

think_again.jpgC’est après avoir analysé de nombreux incidents et accidents survenus dans le monde entier, dont 480 pour les seules compagnies US, que les experts du Commercial Aviation Safety Team (CAST) ont affirmé en août 2008 ce que beaucoup ne cessaient de dire depuis de nombreuses années : il peut arriver que les pilotes ne comprennent pas ce que font les automatismes d’un avion et, pire, qu’ils ne sachent pas quoi faire pour se sortir d’une situation qu’ils ne maîtrisent plus. Et c’est en novembre 2010 que l’EASA a décidé de suivre leur avis en demandant aux compagnies aériennes seulement (et les constructeurs alors???) de revoir les principes de gestion des automatismes d’un avion au moyen d’un Safety Information Bulletin (lire la note précédente).

On est loin du cheminement intellectuel et des slogans qui ont amené à la conception de l’avion « tout automatique ». Citons en vrac :

·         n’importe qui peut piloter une telle merveille

·         l’expérience du pilote requise peut être minimum

·         la formation du pilote est très rapide

·         le cerveau de l’avion remplace avantageusement le cerveau des pilotes

·         etc.

Il aura donc fallu 30 ans pour qu’ils osent dire que l’hyper complexité a ses limites. Ayons ici une pensée fraternelle pour tous ceux qui, inlassablement pendant toutes ces années, ont répété cette vérité sans être entendus. Combien d’accidents aurait-on pu éviter ?…

.

Parole d’expert : détourner l’attention…

Le plus troublant dans ces écrits, c'est qu'il n'y a aucune remise en cause de la conception des avions modernes, de leur ergonomie, des problèmes cognitifs posés. Il y a même une affirmation constante de la contribution incontestable de ces automatismes à l'amélioration de la sécurité du transport aérien. Les Docteurs Folamour de Toulouse et de Seattle vous les ont conçus : va falloir vous débrouiller avec!!!!

Promouvoir une meilleure connaissance de ces automatismes, c'est ignorer que lorsque le génial concepteur a introduit plusieurs centaines de combinaisons de modes, il est sorti des limites cognitives du cerveau humain et qu'en le saturant avec une exigence de connaissance fine, on l'amène à la disjonction.

Quel pilote est capable de mémoriser toutes les conditions d'engagement d'un mode "land"?

Quel pilote est capable d'analyser en temps réel une alarme "autoland"?

Quel pilote est capable de restituer en temps réel les logiques d'activation et de dégradation des modes de commandes de vol ?

Les auteurs de ce rapport ont-ils vraiment compris le problème ? Où sont-ils une fois de plus manipulés (ou consentants) pour mettre en avant les facteurs humains et détourner ainsi l'attention des problèmes posés par les machines.

 

 

22:43 Écrit par HMC | Commentaires (3)

Commentaires

Bonjour
Je trouve votre blog toujours aussi passionnant et riche. J'ai demandé à l'un de mes journalistes d'en publier des extraits et de le présenter.*
Bravo pour votre vision réaliste de cet univers qui confond parfois technologie et marketing.
Cordialement
Marcel Lévy

Écrit par : marcel lévy | 25/11/2010

Des accidents récents ont montré que l'excès d'informatique peut-être est néfaste dans certaines conditions de vols: le cerveau humain ne peut pas gérer un tel niveau de complexité surtout dans des situations à très haut niveau de stress. Les constructeurs doivent faire en sorte que l'homme reste au final celui qui maitrise les machines et non l'inverse.

Écrit par : Alain Coffre | 11/10/2012

Combien de vols ont-ils été sauvés par ces automatismes informatiques depuis les début d'Airbus ? Combien de milliers de vies sauvées ?
Combien de vus perdues parce que les pilotes ne comprennent pas ce que fait l'avion et qu'il ne parvient pas à faire voler l'avion après que les systèmes de protections lui ai rendu la main ?
Le problème c'est la formation des pilotes à piloter lorsque le système automatique est en panne.
C'est comme tout aujourd'hui plus personne ne sait rien faire si on leur fait toujours tout automatiquement. Demandé à un lycéen de poser une division à main par exemple. c'est pareil pour les pilotes.

Écrit par : Gérard D | 24/05/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu