Avertir le modérateur

30/11/2010

AF 447 : les démissions MAINTENANT !

En conclusion de son mémorandum remis à la justice et dont de nombreux extraits ont été diffusés par les médias, Air France affirme n’avoir « eu de cesse d’être proactive pour tenter de remédier aux événements liés aux dysfonctionnements des sondes Pitot ». En réalité, les responsables du secteur opérationnel de la compagnie ont commencé à s’interroger… après le crash !

 

En effet, dans une lettre* adressée au Personnel Navigant Technique le 20 octobre 2009, le Directeur des opérations aériennes et le Directeur de la sécurité annonçaient fièrement toutes les décisions prises en précisant en préambule : Nous avons choisi de renforcer nos défenses sur l’ensemble des éléments sur lesquels nous nous sommes interrogés à la suite de l’accident de l’AF 447.

 

Trop tard bien sûr pour les passager et membres d’équipage de ce vol !

 

Cette « pro activité mode Air France » a été appliquée également par l’EASA et Airbus qui ont fait disparaître en urgence la sonde Pitot défectueuse après le crash, par l’EASA qui a entrepris la modification des normes de certification de ces sondes après le crash, par le BEA qui a commencé à enquêter sur les nombreux cas d’incohérence des vitesses mesurées également après le crash. Quant à la DGAC, son silence est à la mesure de son inexistence.

 

Ce constat met donc en cause, non seulement les dirigeants d’Air France, mais aussi les responsables d’Airbus, de l’EASA, de la DGAC et du BEA. Ces gens-là ont démontré par leur passivité qu’ils sont incapables de résoudre un problème grave lié à la sécurité des vols compte tenu de leurs missions, de leurs fonctions et des moyens dont ils disposent.

 

Ils doivent donc DEMISSIONNER !

 

-         Pierre Henri GOURGEON, dirigeant responsable d’Air France au moment des faits (il avait remplacé Jean-Cyril SPINETTA en janvier 2009)

-         Thomas ENDERS, président exécutif d’Airbus depuis août 2007

-         Patrick GOUDOU, Directeur exécutif de l'EASA depuis 2003

-         Patrick GANDIL, Directeur général de l'aviation civile depuis avril 2007

 

Sans oublier :

 

-         Paul Louis ARSLANIAN, qui a quitté son poste de directeur du BEA en octobre 2009

-         Dominique BUSSEREAU, qui a quitté son poste de secrétaire d'Etat chargé des Transports en novembre 2010

 

 

*transmise à la justice sous la référence « annexe 53 »

 

19:43 Écrit par HMC | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu