Avertir le modérateur

14/12/2010

Concorde : la grave erreur des juges !

Dans son jugement, le Tribunal affirme que le chaudronnier ne pouvait ignorer « les conséquences potentiellement catastrophiques de l’éclatement d’un pneumatique » lorsqu'il avait fixé la fameuse lamelle sur le DC10 de Continental.

conséquences.jpg

 

 

C’est une grave erreur car, l'éclatement d'un pneumatique étant une panne simple qui ne doit pas avoir de conséquence catastrophique, c'est, selon le BEA page 177 de son rapport, seulement après l’accident du 25 juillet 2000 qu'il a été démontré que la destruction d’un pneu pouvait avoir des conséquences catastrophiques pour le Concorde !

bea.jpg

 

 

Comment Monsieur TAYLOR aurait t’il pu le savoir alors que tous les acteurs de la prévention l’ignoraient ?

.

Commentaire :

 

Si la Présidente du Tribunal a la conviction qu'avant l'accident de Gonesse l’éclatement d’un pneumatique pouvait avoir des conséquences catastrophiques pour le Concorde, elle rejoint le camp de ceux qui dénoncent la faillite du retour d’expérience dans le drame du 25 juillet 2000.

 

Cela impliquerait alors sans ambiguïté tous les acteurs du suivi de la navigabilité de cet avion.

 

 

08:49 Écrit par HMC | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu