Avertir le modérateur

29/12/2010

Indignation : Une « bonne » année 2010…

…dans le transport aérien pour le pouvoir de l’argent, qui continue d’imposer ses règles et qui a été bien servi notamment par :

·         l’absence de réaction des syndicats de pilotes pour dénoncer le traitement du retour d’expérience en France et en Europe.

·         les chroniqueurs « spécialistes » qui ont continué d’occulter les carences systémiques du transport aérien.

·         la plupart des journalistes qui, comme d’habitude, ont fait des « coups médiatiques » mais n’ont donné aucune suite.

·         le lobbying intense des médias qui ont dit et répété que sans les enregistreurs de vol on ne saura jamais ce qu’il s’est passé lors du crash du vol AF 447.

·         la DGAC et l’EASA dans la gestion de la présence d’un nuage de cendres d’origine volcanique au dessus de l’Europe.

·         la banalisation de l’incompétence dans la résolution des graves problèmes liés à la sécurité des vols, plusieurs fois constatée, jamais sanctionnée.

·         un procès Concorde bidon.

·         l’obstruction de la justice dans l’instruction relative au crash du vol West Caribbean 708.

·         l’Europe qui n’a toujours pas pris en compte les nombreuses recommandations d’une étude médicale et scientifique relative au temps de travail des équipages (2008).

·         l’indifférence des autorités et des médias lors de la publication d’un rapport très incomplet relatif au crash du vol OG 269 le 16 septembre 2007 à Phuket.

·         l’indifférence générale suite à la publication du rapport par le Venezuela qui démontre que le vol West Caribbean 708 n’aurait jamais dû avoir lieu si l’administration colombienne n’avait pas fait preuve de complaisance en autorisant l’activité de cette compagnie poubelle et si notre DGAC avait cherché à savoir si la sécurité des passagers transportés était garantie.

·         l’incompétence et/ou l’allégeance de tous les médias qui, dès la publication du rapport final du BEA, ont déclaré que les pilotes étaient les seuls responsables de l’accident d’un A 320 le 27 novembre 2008 à Perpignan.

·         l’allégeance de tous les médias qui ont déclaré que le chaudronnier de Continental était le seul coupable du crash du Concorde.

·         la passivité de l’EASA dans le traitement des défauts du réacteur de type TRENT 900.

·         etc.

Note : Dans le rapport sur la sécurité aérienne 2009 (publié en octobre 2010), le patron de la DGAC, Patrick Gandil écrit : « La DGAC place de grands espoirs dans le PSE [Programme de Sécurité de l’Etat] français, dont elle espère qu’il contribuera à redonner à notre pays le rang qui doit être le sien sur le plan de la sécurité du transport aérien. »

Le niveau de sécurité médiocre du transport aérien français peut s’expliquer par :

·         La faillite du retour d’expérience dans notre pays

·         La priorité donnée aux objectifs économiques par les exploitants

·         L’hypocrisie de la DGAC qui, dans les faits, maintient la sécurité du transport aérien à un niveau qui ne pénalise pas les objectifs économiques des exploitants

·         La méthode archaïque que le BEA persiste à utiliser pour ses enquêtes : aucune recherche de carences systémiques

·         L’absence de contre-pouvoir face au pouvoir de l’argent et à ses serviteurs

Dans l’état actuel des choses, l’année 2011 sera, n’en doutons pas, aussi « bonne » que l’année 2010.

15:11 Écrit par HMC | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu