Avertir le modérateur

31/12/2010

Les voeux de Monsieur Stéphane Hessel

« Ami et soutien de la première heure de Mediapart, Stéphane Hessel a volontiers accepté de présenter ses vœux d'un citoyen résistant à tous «les citoyens et citoyennes qui savent résister». L'enregistrement a eu lieu en son domicile parisien, jeudi matin 30 décembre. Qu'il en soit chaleureusement remercié. Voici donc avec un peu d'avance des vœux de résistance, en quelque sorte nos contre-vœux avant ceux que prononcera, vendredi 31 décembre 2010 au soir, un président aussi discrédité qu'inaudible. Leur texte est en-dessous de la vidéo, et tous deux sont en accès libre. N'hésitez donc pas à les faire circuler, à les envoyer à vos proches et à vos amis, à les transformer en une grande vague d'espérance face à l'inquiétude. »

Mediapart.


Les vœux de Stéphane Hessel pour 2011 sur Mediapart
envoyé par Mediapart. -

 

 

Mes chers compatriotes,

La première décennie de notre siècle s'achève aujourd'hui sur un échec. Un échec pénible pour la France ; un échec grave pour l'Europe ; un échec inquiétant pour la société mondiale.

Souvenez-vous des objectifs du millénaire pour le développement, proclamés en 2000 par la Conférence mondiale des Nations Unies. On se proposait de diviser par deux en quinze ans le nombre des pauvres dans le monde. A la même date, on entamait une nouvelle négociation pour mettre un terme au conflit vieux de trente ans du Proche Orient – les Palestiniens auraient droit à un Etat sous deux ans. Echec sur toute la ligne! Une plus équitable répartition entre tous des biens communs essentiels que sont l'eau, l'air la terre et la lumière? Elle a plutôt régressé, avec plus de très riches et plus de très très pauvres que jamais.

Les motifs d'indignation sont donc nombreux. Ce petit livre Indignez-vous! – qui a eu un extraordinaire succès auprès des parents, et plus encore de leurs enfants, auxquels il s'adresse –, c'est quelque chose qui me touche profondément. De quoi faut-il donc que ces jeunes s'indignent aujourd'hui? Je dirais d'abord de la complicité entre pouvoirs politiques et pouvoirs économiques et financiers. Ceux-ci bien organisés sur le plan mondial pour satisfaire la cupidité et l'avidité de quelques-uns de leurs dirigeants ; ceux-là divisés et incapables de s'entendre pour maîtriser l'économie au bénéfice des peuples, même s'ils ont à leur disposition la première organisation vraiment mondiale de l'histoire, ces Nations Unies auxquelles pourraient être confiées d'un commun accord l'autorité et les forces nécessaires pour porter remède à ce qui va mal.

Au moins nous reste-t-il une conquête démocratique essentielle, résultant de deux siècles de lutte citoyenne. Elle nous permet de revendiquer le droit de choisir pour nous diriger des femmes et des hommes ayant une vision claire et enthousiasmante de ce que la deuxième décennie qui s'ouvre demain peut et doit obtenir. Voilà la tâche que je propose à tous ceux qui m'écoutent. Qu'ils prennent appui sur les auteurs courageux qui se sont exprimés ces derniers mois, sur Susan George et son beau livre Leurs crises, nos solutions, sur Edgar Morin et son dernier tome L'Ethique, sur Claude Alphandéry et ses propositions pour une économie sociale et solidaire. Avec eux, nous savons ce qu'il est possible d'obtenir.

N'attendons pas. Résistons à un président dont les vœux ne sont plus crédibles.

Vivent les citoyens et les citoyennes qui savent résister!

 

13:43 Écrit par HMC | Commentaires (0)

« Ensemble nous sommes forts »

(suite de la note « OK Corral à Air Austral »)

 

Cela a été complètement occulté par les médias de métropole. Au terme d’une négociation marathon, le Syndicat national des pilotes de ligne France Alpa a obtenu l’annulation du licenciement et la réintégration du commandant de bord Ho Phong Son. La grève qui devait commencer aujourd’hui et se poursuivre jusqu’à dimanche a été annulée, vient d’annoncer le média réunionnais clicanoo.re.

« La remise en cause de l’autorité du commandant de bord sur sa mission est inacceptable, tout comme la gestion générale du personnel fondée sur la peur, trop souvent d’usage dans cette compagnie aérienne » avait déclaré le SNPL.

 

Le SNPNAC, lui, a complètement laissé tomber David Rocher, son délégué dans cette compagnie. David est en conflit avec Air Austral depuis plus d’un an. La devise du SNPNAC est pourtant « Ensemble nous sommes forts ».

08:15 Écrit par HMC | Commentaires (0)

29/12/2010

Indignation : Une « bonne » année 2010…

…dans le transport aérien pour le pouvoir de l’argent, qui continue d’imposer ses règles et qui a été bien servi notamment par :

·         l’absence de réaction des syndicats de pilotes pour dénoncer le traitement du retour d’expérience en France et en Europe.

·         les chroniqueurs « spécialistes » qui ont continué d’occulter les carences systémiques du transport aérien.

·         la plupart des journalistes qui, comme d’habitude, ont fait des « coups médiatiques » mais n’ont donné aucune suite.

·         le lobbying intense des médias qui ont dit et répété que sans les enregistreurs de vol on ne saura jamais ce qu’il s’est passé lors du crash du vol AF 447.

·         la DGAC et l’EASA dans la gestion de la présence d’un nuage de cendres d’origine volcanique au dessus de l’Europe.

·         la banalisation de l’incompétence dans la résolution des graves problèmes liés à la sécurité des vols, plusieurs fois constatée, jamais sanctionnée.

·         un procès Concorde bidon.

·         l’obstruction de la justice dans l’instruction relative au crash du vol West Caribbean 708.

·         l’Europe qui n’a toujours pas pris en compte les nombreuses recommandations d’une étude médicale et scientifique relative au temps de travail des équipages (2008).

·         l’indifférence des autorités et des médias lors de la publication d’un rapport très incomplet relatif au crash du vol OG 269 le 16 septembre 2007 à Phuket.

·         l’indifférence générale suite à la publication du rapport par le Venezuela qui démontre que le vol West Caribbean 708 n’aurait jamais dû avoir lieu si l’administration colombienne n’avait pas fait preuve de complaisance en autorisant l’activité de cette compagnie poubelle et si notre DGAC avait cherché à savoir si la sécurité des passagers transportés était garantie.

·         l’incompétence et/ou l’allégeance de tous les médias qui, dès la publication du rapport final du BEA, ont déclaré que les pilotes étaient les seuls responsables de l’accident d’un A 320 le 27 novembre 2008 à Perpignan.

·         l’allégeance de tous les médias qui ont déclaré que le chaudronnier de Continental était le seul coupable du crash du Concorde.

·         la passivité de l’EASA dans le traitement des défauts du réacteur de type TRENT 900.

·         etc.

Note : Dans le rapport sur la sécurité aérienne 2009 (publié en octobre 2010), le patron de la DGAC, Patrick Gandil écrit : « La DGAC place de grands espoirs dans le PSE [Programme de Sécurité de l’Etat] français, dont elle espère qu’il contribuera à redonner à notre pays le rang qui doit être le sien sur le plan de la sécurité du transport aérien. »

Le niveau de sécurité médiocre du transport aérien français peut s’expliquer par :

·         La faillite du retour d’expérience dans notre pays

·         La priorité donnée aux objectifs économiques par les exploitants

·         L’hypocrisie de la DGAC qui, dans les faits, maintient la sécurité du transport aérien à un niveau qui ne pénalise pas les objectifs économiques des exploitants

·         La méthode archaïque que le BEA persiste à utiliser pour ses enquêtes : aucune recherche de carences systémiques

·         L’absence de contre-pouvoir face au pouvoir de l’argent et à ses serviteurs

Dans l’état actuel des choses, l’année 2011 sera, n’en doutons pas, aussi « bonne » que l’année 2010.

15:11 Écrit par HMC | Commentaires (0)

28/12/2010

Résistants et collabos

21216.jpgDans son ouvrage « INDIGNEZ-VOUS ! », Stéphane Hessel, 93 ans, nous rappelle que « le motif de base de la Résistance, c’était l’indignation » et que le Conseil National de la Résistance avait adopté le 15 mars 1944 « un ensemble de principes et de valeurs sur lesquels reposerait la démocratie moderne de notre pays »

 

Aujourd’hui, nous dit t’il, « le pouvoir de l’argent, tellement combattu par la Résistance, n’a jamais été aussi grand, insolent, égoïste, avec ses propres serviteurs jusque dans les plus hautes sphères de l’Etat »

 

J’ajoute que dans cette guerre que livre le pouvoir de l’argent contre ces principes et ces valeurs, chacun peut aisément déterminer le camp dans lequel il se trouve : celui des Résistants ou celui des collabos.

03:24 Écrit par HMC | Commentaires (0)

26/12/2010

L’hyper complexité des systèmes a des limites qu’Airbus ignore.

whistleblower.jpgLes médias se sont bien gardés d’informer le public qu’Airbus a été critiqué ou prié à plusieurs reprises de revoir sa copie à propos de l’hyper complexité de ses systèmes :

 

·        Le 17 juillet 2007, un Airbus A320 de la compagnie TAM sortait de la piste 35L à Congonhas Sao Paulo (Brésil), provoquant la mort de 199 personnes. Dans son rapport final le CENIPA brésilien affirme que le concept des automatismes de l’A 320 ne permet pas aux pilotes de toujours avoir une bonne connaissance de la situation :

 

The concept of the automation in the A-320 does not always allow the pilot to know exactly how the operations are being performed by the system.

 

·        Le 27 novembre 2008, l’équipage d’un A 320 perdait le contrôle de son avion à basse altitude au dessus de la mer à proximité de Perpignan. L’accident faisait 7 victimes. Au cours de ce vol, le blocage de 2 sondes d’incidence avait entrainé le calcul erroné des vitesses caractéristiques (Vαprot et Vαmax), le rejet de l’ADR 3, le passage en loi directe et avait rendu la compensation automatique inopérante. Cette succession d’automatismes dans un système très complexe n’a pas été perçue par l’équipage. Les pilotes n’ont pas compris ce qu’il se passait. Dans son rapport final le BEA recommandait de façon très diplomatique à l’Agence Européenne pour la sécurité de l’Aviation (EASA) de faire en sorte que les pilotes soient mieux informés de la situation lors de la reconfiguration des systèmes Airbus :

 

Le BEA recommande que l’AESA effectue une étude de sécurité en vue d’améliorer les normes de certification des systèmes d’avertissement des équipages lors des reconfigurations des systèmes de commandes de vol

 

·        Le 28 juin 2010, l’EASA alertait les exploitants d’avions de type A 330/A 340 que, dans certain cas, une panne d’un réacteur au décollage pouvait entraîner une abattée vers le sol et limiter les possibilités du pilote pour contrer le phénomène :

 

This condition leads to a movement of the elevators to the zero position, which induces a pitch down movement instead of a pitch up movement needed to lift off. In addition, it leads to a limitation of the pilot control on pitch axis and limits the pilot capacity to counter the pitch down movement during this flight phase, which constitutes an unsafe condition.

 

·        Le 24 août 2010, au cours d’un vol entre Khartoum et Beirut, un Airbus A 320 subissait une panne électrique annoncée de façon imprécise aux pilotes et provoquait l’activation incontrôlée du trim de la gouverne de direction. L’AAIB britannique recommandait à Airbus que les équipages A 320 en soient informés :

 

Safety Recommendation 2010-092 : It is recommended that Airbus alert all operators of A320-series aircraft of the possibility that an electrical power generation system fault may not be clearly annunciated on the ECAM, and may lead to uncommanded rudder trim operation.

 

***

 

A cause de l’hyper complexité des systèmes Airbus, il peut arriver que les pilotes ne comprennent pas ce que font les automatismes et, pire, qu’ils ne sachent pas quoi faire pour se sortir d’une situation qu’ils ne maîtrisent plus !

 

L’hyper complexité des systèmes a des limites qu’Airbus ignore.

08:12 Écrit par HMC | Commentaires (1)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu