Avertir le modérateur

16/01/2011

Pitotor

Le rapport concernant l’accident du vol AF 447 diffusé samedi par le Bureau Enquêtes Analyses (BEA) est accablant pour l'Agence Européenne pour la Sécurité Aérienne (EASA) et pour la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) qui ont failli à leur mission consistant à maintenir la sécurité du transport aérien à son plus haut niveau. «L'EASA et la DGAC sont apparues comme des structures lourdes, lentes, peu réactives, embourbées dans un sorte de bureaucratie aérienne» a déclaré le Directeur du BEA. « Les normes de certification des sondes Pitot auraient pu être modifiées en 1995 lorsque Airbus fait le constat de leur insuffisance puis en 1999 et encore en 2007 lorsque le BFU allemand puis l’EASA arrivent à la même conclusion ». Ces trois dates constituent autant d'occasions manquées.

 

Le BEA déplore que « le principe de précaution ne profite pas aux passagers mais à l’industrie» et pointe également du doigt ses propres carences car «si nous avions analysé les nombreux incidents graves précurseurs, nous aurions recommandé l’élimination de la sonde Pitot Thalès défectueuse bien avant la date fatidique du 1er juin 2009».

 

Précision : cette note est bien évidemment une fiction. Le BEA ne pourrait en aucun cas faire un tel rapport.

06:49 Écrit par HMC | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu