Avertir le modérateur

27/04/2011

« Deep trouble » pour le BEA…

deepstall.jpgAlors qu’une famille des victimes de l’accident du vol AF 447 vient de déposer une plainte contre le BEA pour « entrave à la manifestation de la vérité », nous rappelons ici une nouvelle fois que l’hypothèse du « décrochage » de l’A 330, si elle avait été faite, aurait conduit le BEA à effectuer les recherches de l’épave sous la dernière position connue (LKP) dès le début de l’enquête.

 

Dans son rapport d’étape n°1, le BEA affirmait dans les « faits établis » que l’A 330 « paraît avoir heurté la surface de l’eau en ligne de vol, avec une forte accélération verticale. »

 

Dans son rapport d’étape n°2, le BEA confirmait que : « l’avion a heurté la surface de l’eau avec une assiette positive, une faible inclinaison et avec une vitesse verticale importante. »

 

Ces éléments conduisaient à penser, dès les premiers jours de l’enquête, que le « décrochage » de l’A 330 en « deep stall » était fort possible.

 

Mais…

 

…le BEA n’a jamais envisagé l’hypothèse du « décrochage ».

 

…le BEA n’a jamais envisagé que l’A 330 aurait pu sortir de son domaine de vol.

 

…le BEA a, au contraire, uniquement déterminé la zone de recherche selon l’hypothèse inverse que « compte-tenu de la vitesse maximale possible de l’avion, l’épave de l’avion devait donc se trouver dans un cercle de 75 km de rayon (le Cercle) centré sur le dernier point de report de position (LKP) » (note de Monsieur TROADEC du 8 avril 2011).

 

« Deep trouble » pour le BEA.

07:02 Écrit par HMC | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu