Avertir le modérateur

18/05/2011

Présumés innocents…

…et toujours pas mis en examen dans le cadre de la procédure ouverte suite à l’accident du vol AF 447 :

 

Le BEA. Le BEA a contribué à créer la situation qui a permis la réalisation du crash du vol AF 447 en n’ayant pas pris les mesures qui auraient permis de l’éviter. Le BEA a violé une obligation de prudence ou de sécurité avant l’accident du 1er juin 2009 en ne réalisant pas les enquêtes techniques des nombreux incidents graves précurseurs liés au blocage des sondes Pitot. (Note : compte tenu de ces circonstances, la justice et les familles des victimes devraient exiger que l’enquête technique de ce crash soit confiée au BFU allemand qui, lui, n’avait pas hésité à enquêter)

 

La DGAC. La DGAC a contribué à créer la situation qui a permis la réalisation du crash du vol AF 447 en n’ayant pas pris les mesures qui auraient permis de l’éviter. La DGAC a violé une obligation de prudence ou de sécurité avant l’accident du 1er juin 2009 en n’émettant pas d’information de sécurité ou de consigne opérationnelle du genre : « Les avions équipés de sondes Pitot Thalès AA sont priés d’éviter les cristaux de glace et les fortes pluies ».

 

L’EASA. L’EASA a contribué à créer la situation qui a permis la réalisation du crash du vol AF 447 en n’ayant pas pris les mesures qui auraient permis de l’éviter. L’EASA a violé une obligation de prudence ou de sécurité avant l’accident du 1er juin 2009 en n’éliminant l’« unsafe condition » résultant du défaut des sondes Pitot, en ne modifiant pas les normes de certification des sondes Pitot qu’elle savait obsolètes, en ne veillant pas à ce que tous les équipements de l’A 330 fonctionnent dans la totalité de son domaine de vol, en ne prévenant pas les équipages de l’existence d’une « unsafe condition » potentielle, en n’informant pas les équipages de la nécessité d’éviter les zones à risque (présence de cristaux de glace), en obligeant les équipages à assurer la responsabilité du défaut des sondes Pitot équipant l’A 330.

20:22 Écrit par HMC | Commentaires (1)

Commentaires

Petite tentative de synthétisation :
Dès le début de par les infos provenant des ACCARS nous connaissons l'élément majeur qui a conduit au crash, soit les tubes pitots.
Les "autorités compétentes" ont déjà prévenues depuis longtemps qu'une déficience de ces pitots n'expliquait pas à lui seul cette catastrophe.
Aussi je suis étonné...de l'étonnement de certains sur le fait que à la vue des premiers éléments des "boites" le BEA resterait sur ces positions...
Les "boites" apporteront certes plus de précision mais je crains que cela ne change pas grand chose quand à l'interprétation que ces autorités en feront.
En gros, le débat se fera à mon avis sur la possibilité ou non qu'avait les pilotes à se sortir de ce mauvais pas avec les paramètres dont ils disposaient.
Eléments à charge pour le constructeur envers ces foutues pilotes incapable de gérer la situation.
Élément à décharge pour la partie civile... David vaincra t-il Goliath ? on peut toujours rêver.

Écrit par : JFL | 19/05/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu