Avertir le modérateur

27/05/2011

AF 447. "Point sur l'enquête" du BEA ce jour : commentaires

LIRE 

22:22 Écrit par HMC | Commentaires (9)

Commentaires

Merci, Merci, Merci
Je suis un peu moins seul en vous lisant.
Je suis l'affaire depuis le début et les enfumages successifs du BEA et d'Airbus pour noyer la vérité.
Concorde, Mont St Odile, .... AF 447 ne doit pas sombre dans l'oubli.
Vos efforts ne sont pas inutiles. Le retour d'expérience doit rendre les vols plus surs.

Que pensez d'un centrage arrière de l'appareil pour optimiser la trainée pendant le vol? Cela se fait il et cela peut il rentre l'avion ingérable sans le pilote automatique?

Écrit par : ludoaero | 27/05/2011

..."« Specific training is not necessary on Airbus Fly-By-Wire protected aircraft » "....Il est ahurissant de tenir de tels propos dans ce domaine !

Écrit par : habermich | 28/05/2011

J'ai beaucoup apprécié vos commentaires sur la note du BEA. En fait, alors que le BEA parle de faits objectifs, on a surtout l'impression de lire des faits qui semblent avoir été sélectionnés, et l'origine de l'information n'est jamais claire: interprétation des propos tenus par les pilotes et des bruits dans la cabine? quelques données venant de l'enregistreur? Mais d'où exactement? lues sur les commandes en cabine? ou plus loin dans la chaine de commandes?

De telle manière qu'on n'en retient qu'une impression : le pilote, malgré tous ses efforts, n'aurait fait qu'augmenter de manière exagérée l'assiette de l'avion jusqu'à le placer en situation de décrochage en arrivant à 38.00 pieds! Mais le pilote a-t-il réellement maintenu l'ordre à cabrer? Il semble qu'il avait réussi a contrôler l'appareil, avec une incidence de 4°, vers 2h10'50''.

Mais effectivement, pourquoi le plan horizontal réglable est allé se mettre à 13°? Pourquoi l'alarme de décrochage est-elle revenue? Pourquoi perdent-ils à nouveau les informations de vitesse alors que quelques secondes avant les mesures de l'ISS et du côté gauche seraient redevenues cohérentes? Les Pitot auraient encore congelé?

Le minimum qu'on pourrait attendre du BEA est plus de clareté et un minimum de pédagogie!

Écrit par : Denis David | 28/05/2011

Ces gens sont formidables...(Airbus, BEA, etc...) le nez dans la merde ils te disent encore que ça sent bon ! Henri, si tu les emmerdes trop tu vas finir avec une blouse blanche ! tu sais, celle qui ont les boutons dans le dos...

Écrit par : JFL | 28/05/2011

vous signez avec G. Arnoux en surimpression du dernier point BEA 'Il paraît
incroyable que le BEA ne retranscrive pas les propos et les instructions que le commandant a donné à ses collègues à ce moment là (réduction de poussée et manche à piquer)! Si vous en êtes sûr, qui publiera la transcription du CVR? Jean E.

Écrit par : Jean E. | 29/05/2011

Votre "contre-enquête" sur les causes du crash du vol AF447 est vraiment édifiante! Je lis vos articles sur cet accident depuis le début, et comme vous l'aviez annoncé, c'était programmé que les pilotes en porteraient la responsabilité.
Du coup l'image que j'avais de ces institutions a pris un sérieux coup, les pratiques semblent être aux antipodes de leurs missions qu'on nous présente dans les écoles d'ingé.

Écrit par : BELL | 30/05/2011

La charge de travail paraît effectivement démesurée. Ajouté au stress, on imagine bien que les caractéristiques de la situation n'étaient pas lisibles par les pilotes. Sans compter que le PNF était encore endormi 10 minutes avant le désenclanchement du PA et de l'auto-poussée.

Il est facile de dire en lisant le texte à froid "qu'il aurait fallu donner un ordre à piquer" mais il est plus difficile de se faire une idée de la perception qu'ont pu avoir les pilotes de la situation, pendant les 3min30 de chute. Le rapport du BEA ne permet pas de s'imaginer l'ambiance dans le poste. Or l'ambiance dans le poste, déterminante, est provoquée par l'imperceptibilité de la situation réelle par les pilotes, a commencer bien sûr par l'absence d'indication de vitesse.

Écrit par : Manuel - Gestion du stress professionnel | 30/05/2011

BELL, il faut arrêter d'écrire n'importe quoi, le PNF n'était absolument pas endormi.

Écrit par : laurent alliata | 06/06/2011

Pilote prive.
Si les tubes pitots ont givres malgré le réchauffage un dépôt de glace a pu Ce déposer sur les ailes etc...
EN mode manuel et décrochage il faut piquer En 3 min avec les moteurs ok on doit pouvoir rétablir l avion

Écrit par : Bouchara | 17/06/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu