Avertir le modérateur

07/10/2011

AF 447 : une feuille de route pour la justice

Lors des différentes réunions d'information organisées pour les parties civiles, les experts judiciaires ont affiché clairement leur intention d'ignorer que le défaut récurrent des sondes Pitot Thalès avait généré une "unsafe condition" qui nécessitait une réponse avant l'accident du 1er juin 2009. Il est aisé de comprendre que la procédure judiciaire en cours se terminera ainsi :

  • La compagnie Air France sera renvoyée en correctionnelle et un lampiste sera condamné avec du sursis
  • Le constructeur Airbus sera renvoyé en correctionnelle mais sera relaxé comme d'habitude
  • La DGAC ne sera pas inquiétée, il ne faut pas fragiliser une institution qui rend service
  • Le BEA ne sera pas inquiété, il ne faut pas fragiliser une institution qui rend service
  • L'EASA ne sera pas inquiétée, il ne faut pas etc...

"L'autorité judiciaire tient sa légitimité de la Constitution. Cette légitimité est confortée par la confiance que lui accorde les citoyens" affirme le CSM...

Quelle confiance peut-on accorder à la justice de notre pays ???

Quant aux 228 victimes, elles seront finalement oubliées...

14:00 Écrit par HMC | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu