Avertir le modérateur

13/12/2011

SPANAIR 5022 : vers un procès à minima

Le juge d'Instruction, Javier Perez, en charge du dossier de l’accident survenu à Madrid Barajas le 20 août 2008 provoquant la mort de 154 personnes, a retenu la seule responsabilité des 2 mécaniciens qui avaient, ce jour-là, remis l’avion en ligne : homicide par imprudence.  

 

Les 3 cadres de la compagnie SPANAIR, chargés de la maintenance et de la qualité initialement mis en examen, ne sont pas renvoyés devant le tribunal.

 

Ce n’est pas surprenant.

 

En Espagne comme en France et ailleurs, le transport aérien, c’est d’abord du business. Le business dicte sa loi et impose ses règles : productivité, rentabilité, coûts minimums.

 

Le niveau de sécurité est maintenu à un niveau « acceptable » afin de ne pas pénaliser les objectifs économiques. Tant pis si, de temps en temps, quelques morts en résultent… et, il ne faut pas, pour ces quelques morts, changer un système qui convient au business

 

La responsabilité de l’accident de SPANAIR en 2008 devait être attribuée aussi aux responsables de cette compagnie pour une culture de sécurité médiocre et à l’administration espagnole pour sa complaisance.

 

Après le rapport d’enquête de la CIAIAC qui a attribué la cause de cet accident aux seuls pilotes, la justice règle le problème en attribuant la responsabilité de ce drame à 2 lampistes.

 

La vie humaine a peu d’importance dans notre société.

08:12 Écrit par HMC | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu