Avertir le modérateur

31/12/2011

David Rocher dépose plainte contre le directeur national de l’Aviation civile

 

davidrocher.jpg

 

"Air Austral a juré sa perte mais David Rocher, pilote de Boeing 777, a bien l’intention de ne pas se laisser faire et de se battre jusqu’au bout."

 

Lire l’article d’Alain Dupuis dans le Journal de l'île de la Réunion

 

Bravo David pour ton courage dans ce monde de lâcheté !

12:52 Écrit par HMC | Commentaires (2)

30/12/2011

Les oscars 2011 de la stupidité

Attribués à (liste non exhaustive) :

 

Pierre Henri GOURGEON, dirigeant responsable de la compagnie Air France au moment de l'accident du vol AF 447, pour avoir déclaré le 7 février dans Paris Match qu’il « n’a jamais connu une nuit d’insomnie dans sa vie » et que donc le crash du 1er juin 2009 ne l'a pas empêché de dormir.

 

Thierry MARIANI, sous-ministre des transports, pour avoir déclaré par l’intermédiaire de son cabinet le 8 juin avant l’ouverture du Salon du Bourget « la responsabilité dans l'accident du Rio-Paris, en juin 2009, revient à 5 % à l'avion et à 95 % à l'équipage » et « même dans les vingt dernières secondes, alors que tous les pilotes avant un crash laissent un message pour leurs proches, enregistré par la boîte noire, ceux du Rio-Paris ne réalisent pas. ». Difficile de faire mieux en matière de stupidité…

 

rousse.jpgFlorence ROUSSE, directrice de la sécurité de l’aviation civile, pour avoir osé écrire le 24 novembre que les conditions de travail n'ont pas d'incidence sur la sécurité des vols. Cette affirmation de l'autorité de tutelle gardienne des règlements de sécurité de l'aviation civile et de leur application, et en particulier de la Partie Q du Règlement OPS 1 relative justement aux conditions de travail, est tout simplement sidérante.

11:20 Écrit par HMC | Commentaires (2)

25/12/2011

L'oscar 2011 de la manipulation

LIRE AUSSI :

"AF 447 : Fallait-il attendre pour découvrir l'épave ?"

ICI

06:15 Écrit par HMC | Commentaires (2)

Manipulation

attention_manipulation.jpgAu cours du colloque organisé par l’Institut de Formation Universitaire et de Recherche du Transport Aérien (IFURTA) à Aix en Provence les 24 et 25 novembre derniers, le patron du BEA JP. TROADEC a dénoncé à propos du crash du vol AF 447 "la manipulation dont sont fréquemment l’objet les familles de victimes à qui l’on essaie de faire croire des thèses, parfois certes plausibles, mais non fondées et parfois extravagantes".

 

En réalité, c’est le BEA qui manipule l’opinion publique avec l’appui de ses relais habituels dans les médias. La meilleure preuve en est cet énorme mensonge :

 

Dans son rapport d’étape n°2 le BEA a osé affirmer que c’est l’analyse des événements liés au blocage des sondes Pitot réalisée après l’accident qui a montré que les tests destinés à la validation de ces équipements ne paraissaient pas adaptés aux vols à haute altitude.

 

Dans son communiqué du 4 février 2011, le BEA a osé affirmer dans la partie « Le point sur l’enquête » qu’il est apparu que les normes de certification des avions ne couvraient pas l'ensemble des conditions pouvant être rencontrées dans les nuages à haute altitude. 

 

Le BEA veut nous faire croire que les normes de certification des sondes Pitot sont « apparues » obsolètes après l’accident du 1er juin 2009. C’est un mensonge car le BEA ne peut pas ignorer que ce constat avait été fait

 

-         par Airbus en 1995

-         par le BFU en 1999

-         par l’EASA en 2007

 

Le BEA est obligé de mentir à ce sujet car, dire la vérité serait reconnaître que l’origine du défaut des sondes Pitot avait été détectée et ignorée avant l’accident du vol AF 447.

 

Note : l’IFURTA est géré par un Conseil d’Administration comprenant, entre autres, des représentants du Ministère des Transports (DGAC)

06:10 Écrit par HMC | Commentaires (0)

22/12/2011

New US Pilot Fatigue Rules Published - Despite Intense Industry Opposition

Yesterday, the US Federal Aviation Administration announced the publication of new safety rules, aimed at ensuring that pilot fatigue – due to long duty hours, insufficient rest/sleep opportunities, etc. – does not endanger flight operations.

/…/

The new rules were preceded by a fierce battle with the airline industry. US operators strongly lobbied against stricter rules, claiming they would allegedly cost them billions of dollars. As a result, all-cargo operators are excluded from the new rules. However, the US political establishment backed the FAA in its defence of a comprehensive set of science-based rules, which will now apply to the large majority of operations.

 

“When EASA issued its proposal for EU fatigue rules, one year ago, it disregarded decades of scientific evidence and produced a rule-set that would lower safety standards in many EU countries.”

 

http://www.eurocockpit.be/stories/20111222/new-us-pilot-fatigue-rules-published-despite-intense-industry-opposition

12:34 Écrit par HMC | Commentaires (1)

21/12/2011

FAA Issues Pilot Fatigue Final Rule

A. Statement of the Problem (FAA)

 

Fatigue is characterized by a general lack of alertness and degradation in mental and physical performance. Fatigue manifests in the aviation context not only when pilots fall asleep in the cockpit in flight, but perhaps more importantly, when they are insufficiently alert during take-off and landing. Reported fatigue-related events have included procedural errors, unstable approaches, lining up with the wrong runway, and landing without clearances.

 

http://www.faa.gov/news/updates/?newsId=66449

 

 

Ce qu’en pense le NTSB :

 

Fatigue has been on the NTSB's Most Wanted List of transportation safety improvements since 1990. Over the first century of powered flight, countless accidents trace pilot fatigue as a contributing factor. This is why the NTSB is so pleased that the FAA today issued a long-awaited science-based rule for flight and duty time.  

/…/

Yet, we are extremely disappointed that the new rule is limited to Part 121 carriers. A tired pilot is a tired pilot, whether there are 10 paying customers on board or 100, whether the payload is passengers or pallets.

22:08 Écrit par HMC | Commentaires (1)

20/12/2011

L’oscar 2011 de l’hypocrisie

Est attribué à Patrick GOUDOU, patron de l’Agence Européenne pour la Sécurité de l’Aviation (EASA), qui persiste à affirmer « Nous avons pourpatrick-goudou.jpg vocation de garantir aux citoyens européens le système d'aviation civile le plus sûr au monde ». En réalité, l’EASA maintient la sécurité du transport aérien à un niveau qui ne pénalise pas les objectifs économiques des exploitants. Exemple : l'élaboration des nouvelles règles concernant le temps de travail des équipages (FTL). L’EASA de Patrick GOUDOU ne veut pas tenir compte des sévères conclusions de l’étude médicale et scientifique qui lui a été remise en septembre 2008 (rapport Moebus). Cette étude fait de nombreuses recommandations, jugeant que certaines parties de la réglementation sont inacceptables. Mais le contenu de ce rapport est contesté par l’Association des Compagnies Aériennes Européennes (AEA) en ces termes : « Cela va nous coûter des millions d’euros » et « Nous allons devoir augmenter nos effectifs pilotes de 15% » et encore « les pilotes peuvent dormir dans le cockpit pendant la croisière ». D’où la décision de l’EASA…

18:14 Écrit par HMC | Commentaires (0)

Les oscars 2011 de la désinformation

sparaco.jpgFabrice%20amedeo.jpgSont attribués aux Shadoks de l’info Pierre SPARACO et Fabrice AMEDEO pour leur activité débordante sur laquelle il est inutile de revenir.

18:10 Écrit par HMC | Commentaires (0)

13/12/2011

SPANAIR 5022 : vers un procès à minima

Le juge d'Instruction, Javier Perez, en charge du dossier de l’accident survenu à Madrid Barajas le 20 août 2008 provoquant la mort de 154 personnes, a retenu la seule responsabilité des 2 mécaniciens qui avaient, ce jour-là, remis l’avion en ligne : homicide par imprudence.  

 

Les 3 cadres de la compagnie SPANAIR, chargés de la maintenance et de la qualité initialement mis en examen, ne sont pas renvoyés devant le tribunal.

 

Ce n’est pas surprenant.

 

En Espagne comme en France et ailleurs, le transport aérien, c’est d’abord du business. Le business dicte sa loi et impose ses règles : productivité, rentabilité, coûts minimums.

 

Le niveau de sécurité est maintenu à un niveau « acceptable » afin de ne pas pénaliser les objectifs économiques. Tant pis si, de temps en temps, quelques morts en résultent… et, il ne faut pas, pour ces quelques morts, changer un système qui convient au business

 

La responsabilité de l’accident de SPANAIR en 2008 devait être attribuée aussi aux responsables de cette compagnie pour une culture de sécurité médiocre et à l’administration espagnole pour sa complaisance.

 

Après le rapport d’enquête de la CIAIAC qui a attribué la cause de cet accident aux seuls pilotes, la justice règle le problème en attribuant la responsabilité de ce drame à 2 lampistes.

 

La vie humaine a peu d’importance dans notre société.

08:12 Écrit par HMC | Commentaires (0)

04/12/2011

Les dossiers noirs...

LE SITE

16:04 Écrit par HMC | Commentaires (1)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu