Avertir le modérateur

12/08/2012

AF 447. Rapport Final du BEA : Les commentaires d'un expert

 

roger.jpg

 

LIRE

(extrait)

 

« Conclusion »

 

« Comme on vient de le constater, ce rapport du BEA a présenté de façon biaisée les circonstances du drame. Ses rédacteurs n’ont pas eu le courage d’aller jusqu’aux remises en causes qui auraient apportées une amélioration déterminante dans l’évitement de futures catastrophes.

Les mêmes causes produisant les mêmes effets, le BEA porte donc par avance une responsabilité dans les morts futurs qui résulteront des faits contributifs ignorés dans l’enquête sur cette catastrophe.

Mais comment en serait-il autrement dans un pays qui pratique depuis des décennies dans tous les domaines un inceste permanent entre Etat, industriels, exploitants et administration de contrôle !!

Il reste à espérer que la Justice saura mieux servir la sécurité dans le Transport Aérien que le BEA. Mais est-il permis d’espérer de ce côté-là, quand on sait que pour le crash du A 320 sur le Mont Saint Odile de 1992, la Justice avait conclu après 17 ans de procédure en ne désignant aucun responsable.

Cet accident qui coûta la vie à 87 victimes fut de la faute à pas de chance. »

 

« Le Droit avait été dit et la Justice n’avait pas été rendue ! »

 

 

09:40 Écrit par HMC | Commentaires (3)

Commentaires

J'ai apprécié grandement ces commentaires d'un expert qui apporte un éclairage vif sur les impasses que les pannes et les dysfonctionnements observés durant cet accident ont pu créer: Pitot, non affichage de l'incohérence des vitesses, FD pouvant continuer à fonctionner, manque d'affichage de l'incidence, alarme de décrochage dépendant de la vitesse (mesurée bien ou mal), loi de pilotage trompeuse puisque directe en roulis et en facteur de charge en assiette avec ses conséquences (PHR en butée et confusion pour le pilote), non perception du décrochage puisque l'avion ne s'abat pas et ne vibre pas plus que ça. Enfin, autant de raisons pour que le BEA demande à Airbus de revoir sa copie. Mais il ne l'a pas fait ... Point positif : AirFrance n'utilise plus les sondes Thales.

Écrit par : Denis David | 12/08/2012

Salut,

En réponse aux commentaires de Denis David:
PHR n'est pas en butée ( 13° ... butée = 14°)
Concernant encore le PHR...
Mr Roger écrit que le PHR s'est figé (bloqué) en position 13° a cause du passage en loi "attitudes inusuelles" (page 24)
Les extraits de FDR du BEA montrent clairement que cette loi n'a jamais été enclenchée ...

Écrit par : Gus | 16/08/2012

En réponse aux commentaires de Gus :
PHR pas en butée ? 13 en place de la maximale 14° ? Ok
Loi attitude inusuelle non déclenché dixit FDR ? OK
Cela justifie t-il cette loi "alternate" donnant au pilote une action directe sur les ailerons mais pas sur la profondeur ?

Concernant certaines particularités de "l'ergonomie Airbus" ma surprise viendrait plutôt du fait que l'on ne s'y intéresse...que maintenant !
Rappelez moi depuis combien d'années ces inepties perdurent ? comment ? il fallait ça pour vendre des avions ? Ah d'accord, autant pour moi je ne savais pas...

Écrit par : mogwii | 22/08/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu