Avertir le modérateur

11/11/2012

AF 447 : Investigation

Le journalisme d’investigation est un genre journalistique qui se caractérise par des recherches approfondies et le refus de toute concession. Malgré l’abdication et le renoncement de certains journalistes qui prétendent faire de l'investigation, tôt ou tard le public finira par savoir qu’en juin 2001, la DGAC et la FAA avaient identifié le risque lié au blocage des sondes Pitot des avions de type Airbus A330 et A340 : la sortie du domaine de vol ; qu’au cours de la 14th Flight Safety Conference de Barcelone du 15 au 18 octobre 2007, l’EASA, Airbus et les autres avaient fait le constat que lors du blocage des sondes Pitot à haute altitude par des cristaux de glace les pilotes avaient des difficultés pour comprendre ce qu’il se passait et pour piloter l’avion mais que rien n’a été fait pour remédier à cette situation ; que dans son analyse de sécurité, le constructeur s’est borné à constater que les systèmes fonctionnaient conformément à leur conception sans prendre en compte les difficultés des pilotes ; que la sonde Pitot de type Thalès AA ne fonctionnant pas en présence de cristaux de glace aux alentours des amas convectifs à haute altitude, deux solutions s’imposaient pour le constructeur et le régulateur : soit son élimination au profit d’un équipement plus robuste, soit l’établissement de limitations pour son utilisation ; que l’impact du givrage des sondes Pitot sur les systèmes et les automatismes des Airbus A 330/340 est particulièrement déroutant ; que la dangerosité des événements précurseurs a été sous-estimée ; qu’il y avait un réel déficit d’information aux équipages concernant le blocage des sondes Pitot ; qu’il fallait informer les pilotes A 330/340 de la nécessité d’éviter les alentours des amas convectifs à haute altitude ; qu’en éliminant la sonde Pitot de type Thalès AA par l’émission d’une consigne de navigabilité, Airbus et l’EASA ont admis que l’A 330 n’avait pas un niveau de sécurité acceptable au décollage de Rio ; que la sortie du décrochage était impossible à cause de la loi Alternate qui limite l’action de la gouverne de profondeur ; que l’A330 présente toujours un certain nombre de carences techniques par rapport aux exigences de la certification ; …

15:13 Écrit par HMC | Commentaires (2)

Commentaires

"que la sortie du décrochage était impossible à cause de la loi Alternate qui limite l’action de la gouverne de profondeur"

Comment pouvez-vous affirmer ceci alors que le manche n'a pas été maintenu poussé ... ?

Écrit par : dupt | 12/11/2012

Hello,

Interèssant ...
La loi alternate limite l'action de la gouverne de profondeur ?
Sources techniques ?

Salut.

Écrit par : Gus | 12/11/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu