Avertir le modérateur

04/12/2012

Concorde : l’acceptation de la médiocrité

Dans son Arrêt, la Cour d’Appel constate

 

·         Que le BEA n’a pas respecté de Code de l’aviation civile pendant le déroulement de l’enquête technique de l'accident du 25 juillet 2000

·         Que le BEA n’avait émis aucune recommandation après 1981 malgré les nombreux accidents et incidents graves qui ont eu lieu

·         Que l’enquête technique du BEA relative à l’accident de Washington en 1979 avait été menée dans un contexte de pression politique

·         Que la DGAC n’avait pas proposé la suspension du certificat de navigabilité du Concorde alors qu’elle s’imposait dès 1979 et ensuite en 1985 et 1993

·         Que la DGAC avait commis plusieurs fautes de négligence

·         Que l’organisation en France relative à la certification, au suivi et maintien de navigabilité était de mauvaise qualité…

 

…mais il ne se passe rien alors qu’on est toujours dans la même situation de médiocrité. Après l’accident du vol AF 447, on a découvert que la DGAC n’avait effectué aucun suivi des événements liés au blocage des sondes Pitot par des cristaux de glace à haute altitude, que le BEA n’avait émis aucune recommandation concernant ces événements, que la DGAC et Airbus avaient fait plusieurs impasses lors de la certification de l’A330.

 

En 1979, le BEA était soumis à la pression politique, il l’est toujours. On se rappelle les déclarations du sous-ministre des transports Mariani en juin 2011 « les pilotes du vol AF447 sont responsables de l’accident à 95% » et sa demande pour que le BEA publie un point sur l’enquête avant le salon du Bourget afin de dédouaner Airbus… plus tout ce que l’on ne sait pas.

 

Nous avons ici largement démontré que le BEA n’est pas indépendant, que le BEA planque des accidents ou des incidents, que le BEA publie des rapports incomplets, que le BEA protège des intérêts particuliers, que la méthode du BEA est archaïque, que le devoir de contrôle de la DGAC est une illusion, qu’il s’agit pour cette administration d’assurer la pérennité d’un système et non pas d’en contrôler rigoureusement les effets etc.

 

Tout le monde accepte cette médiocrité.

12:32 Écrit par HMC | Commentaires (1)

Commentaires

Pas tout le monde. Je n'accepte pas et dénonce, chaque fois que je peux, cette oppressive médiocrité que je subis !

Théo

Écrit par : Pardo | 05/12/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu