Avertir le modérateur

17/12/2012

Après les sondes Pitot, les sondes d’incidence

AD.jpgRécemment, suite à un givrage à haute altitude, une compagnie a subi sur un Airbus A330 le blocage des 3 sondes d’incidence AOA. Le pilote automatique s’est déconnecté et les calculateurs ont commandé un ordre à piquer. L’équipage n’a pas pu contrer cet ordre malgré une action à cabrer maximum sur les commandes. L’avion s’est mis en descente avec un fort taux vario. L’équipage a eu la présence d’esprit de couper les ADRs, ce qui a entraîné la sortie de la protection d’incidence par le passage en loi Alternate, et a permis à l'équipage de reprendre le contrôle de l'avion.

 

Cette perte de contrôle évitée de justesse a été provoquée par un défaut de conception de ces sondes, la forme conique des plaques de liaison sensée les protéger contre les cristaux de glace.

 

Suite à cet incident grave, l’EASA a publié en urgence une consigne de navigabilité (4 décembre 2012) pour imposer une nouvelle procédure d’urgence « Blocked AOA probes » développée par Airbus.

 

Comme pour le blocage des sondes Pitot, au lieu d’éliminer le défaut d’un équipement, Airbus et l’EASA demandent aux pilotes de s’en accommoder et d’en assurer la responsabilité par l’application d’une procédure.

 

Question subsidiaire à poser aux ingénieurs de la ville rose :

 

A quand la création d'un switch pour shunter tout ce « bazar » et passer en loi directe afin de pallier toutes les surprises que réserve encore l’avion Airbus FBW, toujours aussi capricieux 25 ans après sa mise en service?

22:09 Écrit par HMC | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu