Avertir le modérateur

22/12/2012

Sondes d’incidence bloquées. BLACKOUT (suite)

 

procedure.jpg

Pas d’enquête de sécurité, pas de rapport. Que faut-il cacher ?

 

·        La date de l’incident grave (accident ?) : elle donnerait des précisions sur le temps de réaction d’Airbus et de l’EASA, le nombre de jours pendant lesquels ils ont laissé des Airbus capables de crises de folie transporter des passagers au lieu de les clouer au sol. C'était le 18 novembre 2012.

·        Les conséquences :les calculateurs ont commandé un ordre à piquer et l’avion s’est mis en descente avec un fort taux vario. L’A330 avait un Mach proche de 0.8. Cette manœuvre brutale a dû coller au plafond de la cabine tous les objets qui n’étaient pas fixés et les projeter violemment sur des passagers ensuite. Y a-t-il eu des blessés ?

·        Les carences de la technologie Airbus : une enquête technique aurait révélé l’absence d’alarme spécifique « BLOCAGE SONDES AOA » car les pilotes ne peuvent détecter le blocage des sondes que par des indices, l’absence d’une commande facilement accessible pour libérer l’avion de ses calculateurs et redonner aux pilotes la possibilité de contrôler leur avion

·        La violation des règles de certification par l'EASA et Airbus : interdiction de pallier le défaut d’un équipement par une procédure destinée aux pilotes (démerdez-vous avec ça)

23:13 Écrit par HMC | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu