Avertir le modérateur

23/06/2014

Crash de Deshaies (1962 en Guadeloupe) : le rapport rendu public

Publié le jeudi 13 février 2014 02:08

 

http://www.lekotidien.com/index.php/12-guyane/3356-publication-du-rapport-denquete-sur-laccident-davion-ayant-entraine-la-mort-de-justin-catayee-depute-de-la-guyane-en-1962-comment-lever-les-doutes-

 

dossier-catayee1.jpgC'est lundi dernier que Mylène MAZIA, présidente de l’Association de commémoration du cinquantenaire de la mort de Justin Catayée présentait à la presse le rapport d'enquête de l’accident du Boeing 707 immatriculé FBHST survenu en Guadeloupe, à Deshaies,  le 22 juin 1962, à bord duquel se trouvaient 113 personnes dont aucune n'a survécu.

 

Cette présentation, d'un dossier devenu public depuis moins de 2 ans, avait lieu au siège du Parti Socialiste Guyanais (PSG), dont Justin Catayée était le fondateur, avec la présence de Jean, l'un de ses fils.

 

Après 50 années où ce dossier est resté inaccessible car classé "secret" dans les archives nationales il est enfin à la disposition de tous, mais c'est avec une certaine tristesse qu'il a été présenté à la presse puisqu'il n'amène pas d'éclaircissement notoire sur les causes du drame.

 

Un manque d'informations qui ne fait qu'attiser le débat

 

Depuis plus de 50 ans la thèse d'un attentat perpétré par un gouvernement qui voulait "éliminer" Catayée et Béville (militant pour l'autonomie des Antilles, interdit de séjour en Guadeloupe) est revenue régulièrement sur la base de faits qui ont alimenté, au fil des ans une théorie du complot qui garde toujours sa part de mystère.

 

La présence d'Albert Béville a-t-elle été rendue possible par un "aveuglement" des autorités au moment de l'embarquement ? Pourquoi deux députés de la Guadeloupe sont, ce jour-là, "invités à ne pas prendre cet avion" ? Que sont devenus les témoignages de pêcheurs qui auraient vu l'avion exploser en vol ? Quid des sièges d'avion qui auraient "plu" sur la commune et en mer ? Pourquoi le nez de l'avion était-il intact ?

 

Et surtout, pourquoi, pendant 50 ans ce dossier a-t-il été classifié comme "secret" ?

 

dossier-catayee4.jpgD'un autre côté on est en droit de se demander pourquoi des services secrets auraient décidé de sacrifier un avion gros porteur avec une centaine de passagers alors qu'il existait des moyens beaucoup plus simples (un empoisonnement par exemple) pour se débarrasser d'opposants qui n'étaient pas non plus des terroristes prêts à faire vaciller la République.

 

De nombreux éléments alimentent également la thèse de l'accident et de l'erreur humaine.  Le commandant de bord, André Lesieur, était un pilote chevronné totalisant plus de 15.000 heures de vol au moment d'embarquer, dont près de 2.000 sur ce type d'appareil. Cet homme, qui était également l'un des pilotes officiels du Général de Gaulle, était assisté d'un co-pilote, Raymond Farret, qui n'avait pas son expérience et n'était pas en mesure de le suppléer.

 

Selon le rapport officiel, André Lesieur était "agacé" à son arrivée à Orly lorsqu'il apprit la composition de l'équipage.

 

Il est également noté qu'après 9 heures de vol de nuit et deux escales (soit 2 atterrissages et 3 décollages) le pilote a sans doute pris des risques excessifs à l'approche de Pointe-à-Pitre (un aéroport qu'il connaissait bien au contraire de son co-pilote). Les conditions météo et un équipement au sol défectueux alliés à la fatigue, et sans doute son impatience de se poser, ont certainement précipité l'inéluctable.

 

On peut ajouter à cela que les années 60 ont été les pires qu'Air France ait connu avec 9 accidents ayant totalisé plus de 600 morts sur la décennie.

 

C'est ce que laisse à penser ce rapport "qu'on est bien obligé de prendre tel quel", remarquait Marie-José Lalsie (secrétaire général du PSG) qui pose toujours les mêmes questions  "Pourquoi classer ce dossier en secret-défense pour si peu ?… C'est un rapport avant tout technique mais pas humain"

 

Il reste effectivement un autre rapport à découvrir, c'est celui des renseignements généraux pour lequel il faut attendre 60 ans (soit, au mieux, en 2022) pour qu'il puisse être divulgué au public.

 

Pour résumer, nous ne sommes pas plus avancés sur ce dossier, et les tenants des diverses hypothèses n'en savent pas plus aujourd'hui.

 

Le devoir de mémoire est important, comprendre ce qui a fait l'Histoire ne l'est pas moins. Il semblerait logique qu'après toutes ces années nous puissions comprendre ce qui s'est réellement passé pour faire un trait sur cet épisode douloureux, seulement voilà, la froideur de l'administration ne raisonne pas en sentiments mais en années…

 

TM

09:40 Écrit par HMC | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu