Avertir le modérateur

13/01/2015

SITUATION DE L'AVCA: CRASH DE LA WEST CARIBBEAN AIRWAYS (WCA) 16 AOUT 2005 au Vénézuéla.


Les Faits:
-16 août 2005: 1 MD82 parti de Panama avec 152 Martiniquais et 8 membres d'équipage colombien s'écrase à 3h du matin dans la plainte de Machiques, Vénézuéla après 1h de vol.
- météo exécrable avec tours de cunimbs.
- Personne n'a pu prouver que l'équipage disposait des bonnes cartes météo
- Plan de vol systématique, l'équipage a demandé 2 déviations.
- Avion semble-t-il en surcharge qui serait monté trop haut disent les enquêteurs.
- le devis de masse figurant dans le dossier est jugé "erroné", i.e, est en-dessous de la charge maximale constructeur mais en réalité masse au-dessus des normes requises d'après les calculs faits.

La compagnie:
- est au bord de la faillite
- N'a pas payé ses employés depuis + de 4 mois
- Ne peut pas payer ses pièces détachées
- N'a plus qu'un dernier avion capable de voler qui effectue les vols intérieurs de jour et les vols charters entre la Martinique et la Guadeloupe de nuit (2- 3h du mat à Fort-de-France alors que son contrat stipulait des arrivées et départs entre 10 le matin et midi).
- Avait connu 1 premier crash en mars 2005
- Avait reçu de nombreuses amendes de la DGAC colombienne pour exploitation du personnel (dépassement du ombre d'heures autorisé), surcharge de ses avions, falsification de documents, non respect de la réglementation...)
- Ses dirigeants? Des prête-noms nous dit-on mais nous savons que ses bureaux étaient dans les hangars de Pablo Escobar à Medellin (!!!)

L'AVION:
- Etait resté 4 ans dans le désert de Mojave
- Nous avons appris qu'après la fameuse grande visite, le moteur droit avait été remplacé par Continental Airlines (précédent propriétaire) qui l'avait livré avec un moteur "pourri".
- D'après la fameuse traduction du dossier de maintenance, nous apprenons qu'arrivé à la WCA, cet avion servait de réservoir de pièces pour 2 autres MD de la compagnie et en avril 2005, ce sont ces 2 MD qui étaient "cannibalisés" pour faire voler le dernier qui pouvait encore le faire mais sans aucune traçabilité des pièces.
- Après le crash, l'avion est resté + de 4 mois sans surveillance dans la nature et X... a fait une belle entaille d'1m2 pour accéder à la vis de Trim (pas banal, n'est-ce pas?)

L'ENQUETE TECHNIQUE:
- faite par le Vénézuéla qui, ne disposant pas des moyens nécessaires fait appel à la France pour expertises et analyses.
- L'assistant au sol au Panama (Balboa Logistic) révèle que les cartes météo données aux pilotes n'étaient pas significatives
- Dans ses recommandations, le vénézuéla préconise que Boeing revoit le calage des alarmes dans le cockpit des MD afin que les pilotes aient le temps de réagir lors du décrochage. Aujourd'hui, ce déclenchement tardif les mène a un décrochage profond qui ne leur permet pas de récupérer l'aéronef.

L'ENQUETE PENALE:
- Les juges se sont dès le départ focalisés sur la faute des pilotes.
- Ne se sont pas intéressés à l'assistant au sol qui aurait surchargé l'avion
- Ne se sont pas intéressés au broker de Miami (intermédiaire entre la Cie et l'agence) qui a joué le rôle de transporteur de fait en encaissant le prix des billets, payant l'essence, le complément d'assurance, les pièces détachées à la place de la West.
- Ne se sont pas intéressés à la DGAC qui a donné un droit de trafic à la légère sans jamais s'adresser à la compagnie mais toujours au broker.
- ne se sont pas intéressés à Boeing malgré les recommandation du Vénézuéla.
- Ne se sont jamais intéressés à la Colombie malgré son manège consistant à donner des amendes malgré la gravité des manquements de la West et sa situation préoccupante.
- Ne se sont jamais intéressés à l'Agence de Voyage.
- Les différentes expertises ne sont pas concluantes, trop de zones d'ombre encore.
- Trop de paramètres manquants sur le DFDR
- Trop de zones non décryptées sur le CVR d'où notre demande de lecture par un autre labo.

NOS ATTENTES:
Beaucoup de gens font état du dossier de la WCA sans l'avoir réellement lu mais il faut y entrer pour comprendre notre détermination eu égard à toutes les anomalies et incongruités que nous y découvrons.
Nous savons que bien des intérêts passent avant la vérité réclamée par les familles mais nous n'allons pas nous retirer du dossier bien que le juge nous ait fait savoir en mai dernier que sa mission lui semblait terminée.

Nous avons déposé en août dernier une expertise mettant en cause ce problème des alarmes connu par Boeing puisque le dernier MD devenu Boeing 717 lors du rachat de Mc Donnell Douglas a subi un remaniement complet de son système d'alarme de décrochage.
Nous allons nous battre pour les demandes pendantes devant la Chambre de l'Instruction.

Nous comptons beaucoup sur le documentaire fait par l'AVCA qui devrait être prêt pour le 10è anniversaire en août prochain. Il rassemble des documents éloquents tournés en Colombie, au Panama et au Vénézuéla et devrait donner une autre vision de l'enquête.

Dans l'immédiat, nous avons interpellé la Ministre de la Justice sur le comportement du juge d'Instruction qui ne veut pas prendre en considération cette traduction qui aura coûté 500.000 euros et qui nous a déjà bien renseignés sur les pratiques de la West et l'état de l'avion qui en définitive était bien une "poubelle" et non un avion "chouchouté" (adjectif employé par le juge).
Un tel avion était, selon nous, et selon bien des personnalités colombiennes, condamné à se casser la gueule.

Ainsi, nous demandons à la Ministre d'user de ses compétences pour que le dossier ne soit pas refermé et pour cela, nous lui avons adressé une lettre-pétition pour laquelle nous avons déjà recueilli des centaines de signatures lors du concert de solidarité. Depuis, cette lettre est mise en ligne en français, anglais et espagnol, vous pourrez la signer et la transmettre à vos contacts pour que nous obtenions le maximum de signatures.
Nous comptons sur vous, voici le lien:

http://www.martinique-avca.org/signer-la-petition-lettre-...

ou, sur le site de l'AVCA: www.martinique-avca.org
il y a un bouton rouge pour accéder aux signatures.

Très cordialement

Rose-Marie TAUPIN PELICAN
Tél AVCA: 0696 98 48 48
Mail: romapel@laposte.net

11:17 Écrit par HMC | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu