Avertir le modérateur

17/05/2015

West Caribbean 708 : vers un non lieu (suite 1)

La compagnie West Caribbean était une habituée des infractions et se trouvait dans un état de crise financière qui avait créé un environnement défavorable aux opérations aériennes. Le niveau de sécurité de cette compagnie était médiocre et elle bénéficiait de la complaisance de l’administration colombienne. Comment la DGAC a t’elle pu accorder les yeux fermés une autorisation de desserte à une compagnie opérant à partir d’un Etat en situation de guerre civile et dont la base d’exploitation se situait dans la capitale mondiale des barons de la drogue, sans un télex de demande d’information à ses homologues colombiens ?

Le vol 708 n’aurait jamais dû avoir lieu si l’administration colombienne n’avait pas fait preuve de complaisance en autorisant l’activité de cette compagnie poubelle et si notre DGAC avait cherché à savoir si la sécurité des passagers transportés était garantie. La responsabilité de ces 2 instances est totale mais elles resteront impunies.

En 2012, les familles avaient fait ce constat : « la faute des pilotes a, dès le départ, été avancée comme postulat et tout ce qui ne mène pas à cette conclusion est délibérément laissé de côté »

12:16 Écrit par HMC | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu