Avertir le modérateur

21/11/2016

AF 447 : l’EASA a avoué…

SIB2015.PNG

Dans le SIB 2009-17 publié le 9 juin 2009 après l’accident du vol AF 447, l’EASA affirmait que les compagnies aériennes devaient s’assurer que les pilotes aient les connaissances et les compétences appropriées pour détecter et identifier l’incohérence des vitesses mesurées afin de traiter la panne correctement.

6 ans plus tard, l’EASA se rend compte que les pilotes n’ont pas ces connaissances et ces compétences et recommande avec vigueur, dans le SIB 2015-17, d’informer et d’entraîner les pilotes le plus rapidement possible, et régulièrement ensuite, sur les points suivants :

  1. Principes fondamentaux de la mécanique du vol concernant le vol à haute altitude, proximité relative du Mach critique et du décrochage, comportement de l’avion en tangage, incidence de décrochage réduite par rapport au vol en basse altitude.
  2. Interaction de l'automatisation (AP, FD, ATHR) et conséquences des pannes induisant la déconnexion de l'automatisation.
  3. Conséquences de l’incohérence des vitesses mesurées à haute altitude et nécessité pour l'équipage d'identifier rapidement la panne et de réagir de façons appropriées sur les commandes de vol pour maintenir l'avion dans son domaine de vol.
  4. Dégradation des lois / modes de contrôle de vol pour les avions FBW (tel que l’A330) et ses conséquences sur la stabilité de l'avion et les protections des enveloppes de vol, y compris les alarmes de décrochage.
  5. Entraînement pratique, à l'aide de simulateurs appropriés, au pilotage manuel à haute altitude pour tous les pilotes dans les lois / modes de vol normaux et dégradés, avec un accent particulier sur le buffet pré-décrochage, l'angle d’incidence de décrochage réduit par rapport au vol à basse altitude et l'effet des actions sur les commandes de vol en tangage sur la trajectoire de l'avion et son énergie.
  6. Exigence d'appliquer rapidement et avec précision la procédure de récupération de décrochage, telle que fournie par le constructeur de l’avion, à la première indication d'un décrochage imminent.
  7. Procédures de prise en compte et de transfert du contrôle manuel de l'avion, en particulier pour les avions type FBW avec des mini manches latéraux indépendants.
  8. Répartition des tâches et coordination équipage dans des conditions de charge de travail et de contraintes élevées avec annonces appropriées pour confirmer les modifications apportées à la loi ou au mode de contrôle de vol de l’avion.

Rien que ça… Cela signifie bien qu’en 2009, au moment de l’accident, les pilotes du vol AF 447 n’avaient pas eu les briefings, connaissances théoriques et entraînements spécifiques nécessaires pour le traitement de cette panne et l’EASA a donc avoué que l’équipage et les passagers ont été envoyés au casse-pipe dans un avion équipé de sondes Pitot que tout le monde (sauf l’équipage et les passagers…) savait défectueuses (les fameuses Thalès AA).

Rappel :

  • Aucun des événements précurseurs liés au défaut des sondes Pitot n’a bénéficié d’un suivi par la DGAC qui n’a émis aucune consigne opérationnelle malgré la demande de l’Office du Contrôle en Vol
  • Le BEA n’a fait aucune analyse des événements précurseurs et n’a donc émis aucune recommandation de sécurité
  • Air France s’est contentée en 2008 de demander à ses équipages d’être « vigilants »
  • L’EASA, en 2008, n’avait pas connaissance d’événements précurseurs autres que les 2 cas d’Air Caraïbes survenus en septembre. Il y avait 34 cas connus à cette époque… L’EASA s’en est remis aux analyses d’Airbus.
  • Quant au constructeur Airbus, il est resté, avant l’accident, figé dans ses certitudes à savoir un type d’avion fidèle à sa certification et une procédure parfaitement adaptée pour le traitement de la panne.

12:28 Écrit par HMC | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu