Avertir le modérateur

31/07/2018

SPANAIR 5022 : bientôt 10 ans

logo 10 años sin ellos.JPGLe 20 août 2008, le vol SPANAIR 5022 décrochait au moment de l’envol : 154 victimes

Au moment du crash, la situation financière et l’environnement social de Spanair sont dégradés. C’est un « chaos organisationnel » selon le SEPLA, syndicat des pilotes espagnol, un environnement favorable à un accident.

Le personnel subit des pressions pour que le programme des vols soit respecté même si, pour cela, la réglementation doit être ignorée. La ponctualité est l’objectif majeur.

Le MD 82 a une panne récurrente qu’on n’a pas le temps de traiter : l’avion doit voler

Le retour d’expérience concernant cette panne n’est pas pris en compte (accident similaire d’un MD-82 à Detroit le 16 août 1987)

Les mécaniciens agissent dans la précipitation pour remettre l’avion en ligne : bidouillages, utilisation abusive de la liste minimale d’équipements (MEL). Conséquence : l’alarme « configuration décollage » est inopérante mais les pilotes ne le savent pas.

Les pilotes agissent dans la précipitation pour décoller : non-respect des check-lists, oubli de sortir les volets… Le MD 82 décroche et se crashe.

Tel le BEA moyen, le CIAIAC espagnol a publié un rapport très incomplet et désigné les pilotes seuls responsables de l’accident. La justice espagnole a fait de même en ordonnant un non-lieu… (air connu)

LIRE ICI mes remarques sur cet accident (octobre 2008)

09:41 Écrit par HMC | Commentaires (0)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu