Avertir le modérateur

17/05/2015

West Caribbean 708 : vers un non lieu !

COMMUNIQUE DE PRESSE DU PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE

"Le 16 août 2005, l’avion MD82 immatriculé HK 4374X, affrété par la société américaine « Newvac Corporation » et exploité par la compagnie « West Caribbean Airways », qui effectuait un vol charter n° WCW 708 entre Panama City (Panama) et Fort-de-France (Martinique) était considéré comme disparu aux environs de Machiques, province de Maracaibo au Nord Ouest du Venezuela où il s’était écrasé au sol. Le vol n° WCW 708 comptait à son bord 151 passagers, originaires de la Martinique, accompagnés d’un guide et 8 membres d’équipage. Tous décédaient lors de l’accident.

Cette catastrophe a profondément traumatisé les familles, les proches des victimes mais aussi l'ensemble des Martiniquais et de la communauté nationale.

Une enquête difficile et longue a été menée par des services spécialisés sous la direction de plusieurs magistrats instructeurs. Les investigations et les expertises ont été extrèmement nombreuses et techniques. Toutes les causes possibles de la catastrophe ont été minutieusement explorées.

Les différentes étapes de l'enquête ont été portées à leur connaissance et expliquées aux parties civiles tout au long de la procédure. Elles ont été soumises à leurs observations et à leurs demandes d'investigations complémentaires.

Cette enquête est désormais arrivée à son terme .

Les magistrats//instructeurs ont transmis le dossier au parquet afin que celui-ci prenne des réquisitions sur les suites à lui donner.

Après un examen exhaustif de l'ensemble du dossier, la lecture de toutes les auditions, l'analyse détailléede chacune desexpertises, il apparait que la catastrophe du 16 août 2005 résulte d'un enchaînement de circonstances et de décisions prises par les pilotes, décédés dans l'accident. Ainsi aucune personne physique ou morale, ne peut selon l'analyse du parquet, faire l'objet de poursuites pénales.

Des réquisitions aux fins de non lieu viennent par conséquent d'être remises aux magistrats instructeurs.

Ces réquisitions seront désormais soumises à l'examen contradictoire des parties, puis à la décision des magistrats instructeurs.

Le parquet, comme cela a été le cas tout au long de la procédure, s'associe une nouvelle fois à la douleur des proches des victimes de cette tragédie."

Eric Corbaux

procureur de la République de Fort de France

 

08:30 Écrit par HMC | Commentaires (0)

16/05/2015

La chasse bo.del !

midilibre.jpg

10:17 Écrit par HMC | Commentaires (1)

10/05/2015

Crash de l’A320 de Germanwings :

Après avoir déterminé la cause de l’accident du 24 mars en 2 jours (un record !), le BEA a publié un rapport préliminaire le 5 mai. Dans la transcription du CVR rendu public le 26 mai (sans en avoir fait l’analyse détaillée) le BEA nous avait dit qu’on entendait le « bruit » du bouton que le copilote avait utilisé pour engager la descente de l’A320. J’avais alors affirmé, et je ne suis pas le seul, que cette commande ne fait pas assez de bruit pour être enregistré par le CVR.

Ce « bruit » fantôme a disparu dans le rapport préliminaire...

11:05 Écrit par HMC | Commentaires (2)

26/04/2015

Vol GWI18G: le point sur l’enquête (suite)

Le BEA comme on l'aime...

Mise à jour à J+30. Incroyable ! Le BEA avoue ne pas être certain que le CVR a enregistré le "bruit" du bouton utilisé par le copilote pour engager la descente de l'avion !!! C'est pourtant avec cet "enregistrement" que le copilote avait été désigné responsable de la destruction de l'avion !

  • J. Un A320 de la compagnie German Wings s’écrase dans les Alpes de Haute Provence faisant 150 victimes.
  • J+1. Le BEA annonce qu'il faudra des jours voire des semaines pour analyser l'enregistrement du CVR
  • J+1. Un enquêteur (haut fonctionnaire !) viole la réglementation 996/2010 en transmettant des infos confidentielles aux médias
  • J+2. Le BEA délivre une transcription du CVR. Le CVR a enregistré le bruit d’un bouton noyé dans le brouhaha du cockpit. C’est le copilote qui, enfermé seul dans le poste, a détruit volontairement l’avion.
  • J+3 à J+5. C’est la folie dans les médias, les forums, sur les plateaux télé où les experts se succèdent. Le copilote est livré en pâture aux chiens. « Putxxx-C’est-Mieux-Que-Concorde.??». Les familles éplorées subissent tout ce ramdam.
  • J+7. Dans un communiqué, le BEA avoue avoir délivré une transcription du CVR sans en avoir fait l’analyse détaillée.
  • J+9. On apprend par la presse que le FDR a été retrouvé dans une zone qui avait déjà été explorée.
  • J+10. Dans un communiqué, le BEA nous apprend que finalement ce n’est pas le copilote mais « un pilote??» qui a utilisé le pilote automatique pour détruire l’avion.
  • J+30. Le BEA annonce qu'il va s'assurer, au cours d'un vol en A 320, que le "bruit" du bouton enregistré par le CVR peut être attribué à la manipulation de la commande du FCU utilisée par le copilote pour détruire l'avion. http://www.flightglobal.com/news/articles/bea-plans-a320-flight-to-validate-germanwings-cvr-data-411534/
  • (à suivre)

    16:45 Écrit par HMC | Commentaires (2)

    Pétition à l'attention du Président de la République.

    Crash de CHARM-el-CHEIKH 2004,

    mise en examen de M. NOUR, PDG de FLASH AIRLINES.

    Message du Président de l'Association des familles, Claude Fouchard

    "Les tragédies aériennes récentes ont soulevé beaucoup d'émotion, entraînant leurs cortèges de promesses - la main sur le cœur - de tout mettre en œuvre etc. etc.
    Dans le cas de celle de Charm el-Cheikh ( 148 victimes dont 135 Français ), après 11 ans, 3 Présidents de la République, une dizaine de ministres "concernés ", 4 juges d'instruction, 2 ou 3 procureurs, de longues expertises, la vérité et les responsabilités ne sont toujours pas clairement établies.

    Pire, nous ne pouvons être reçus par le procureur, au motif qu'il procède à la finalisation du règlement du dossier, et qu'il lui serait difficile d'échanger utilement et de nous livrer quelque information que ce soit sur la position du Parquet.

    Quant à la Garde des Sceaux Mme Taubira, sollicitée par lettres et verbalement, elle nous fait savoir "qu'il n'appartient plus au Garde des Sceaux de donner quelque instruction que ce soit aux parquets ..." Elle ajoute que l'instruction est en voie d'achèvement, le dossier ayant été communiqué au Parquet pour règlement.
    Cela a des allures de préparation d'un non-lieu furtif. 148 victimes, pas de responsables, pas de coupables, circulez bonnes gens, il n'y a rien à voir !


    Or, des responsables, il y en a !! Il y en a au moins un, Monsieur Mohamed Toufik Abdelatif NOUR, président du Conseil d'Administration de FLASH AIRLINES. Les rapports d'experts ont montré clairement ses fautes inexcusables. Il n'avait pas le droit de faire voler son avion. Il a refusé de se rendre à la convocation du juge d'instruction. Cela n'empêche pas les poursuites contre lui, au contraire, même s'il se sent à l'abri des frontières de l'Egypte.

    Nous voulons la mise en examen de M. NOUR, assortie d'un mandat d'arrêt international. Il ne s'agit pas d'un désir de vengeance mais d'un besoin de simple justice."

     

    Si vous approuvez cette démarche et souhaitez la soutenir, signez cette pétition :

    https://www.change.org/p/monsieur-le-president-de-la-republique-crash-de-charm-el-cheikh-2004-mise-en-examen-de-m-nour-pdg-de-flash-airlines

    12:02 Écrit par HMC | Commentaires (2)

    21/04/2015

    AH 5017 : les médias s'acharnent

    A l'occasion du voyage des familles sur le lieu du crash, les médias ont évidemment repris l'unique option retenue par le BEA "les pilotes n'ont pas activé le système d'antigivrage des réacteurs". Seule une analyse systémique de cet accident permet d'en déterminer toutes les causes. La voici :

    • avril 2004 : suite à l'incident grave du vol Spirit Airlines 970, le NTSB identifie un risque, fait une recommandation mais la communauté aéronautique s'en bat les cou.lles.
    • Murphy attend, Murphy est patient...
    • Juillet 2014 : la culture du profit a remplacé la culture de sécurité dans le transport aérien. Les pilotes du vol AH 5017 acceptent une route vers Alger qui leur fait gagner 20mn de vol mais qui les jette dans la gueule du loup. 116 morts.
    • Murphy est content

    Dans son dernier communiqué, le BEA a annoncé « la publication de mesures correctrices visant à aider les équipages à identifier et faire face à une situation similaire à celle rencontrée lors de cet accident. » Le BEA va t'il recommander l'installation d'un indicateur de givrage dans les entrées d’air des réacteurs car les pilotes n’ont aucun moyen de savoir que les capteurs de pression givrent comme l'a fait le NTSB en avril 2004 ? Je suis impatient de savoir !

    (pour celles et ceux qui n'auraient pas suivi, lire les notes précédentes intitulées AH 5017)

    09:30 Écrit par HMC | Commentaires (1)

     
    Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
    high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu