Avertir le modérateur

22/05/2018

Crashs aériens : les familles et la justice

Ajaccio-Nice, Sainte Odile, Proteus Airlines, Concorde, Saint Barthélémy, Flash Airlines 604, West Caribbean 708, Pau, Air Moorea, One-Two-GO, AF 447, Yemenia Airways.

La Justice de notre pays semble se satisfaire d’un transport aérien dans lequel des compagnies poubelles peuvent transporter des passagers, des administrations de tutelle peuvent faire preuve de complaisance, des acteurs essentiels de la sécurité violer de façon délibérée des obligations de prudence ou de sécurité.

11 septembre 1968. Accident de la Caravelle Ajaccio-Nice de la compagnie Air France. Selon un nouveau témoin qui se déclare en 2011, c’est un missile infrarouge inerte qui aurait abattu la Caravelle F-BOHB faisant 95 victimes. La commission d’enquête avait conclu que l’accident avait pour cause un incendie dans la cabine dont elle n’avait pas pu déterminer l’origine. Le 26 septembre 1969, Michel Debré, ministre d’Etat chargé de la défense nationale avait adressé un courrier aux frères Paoli dans lequel il déclarait : « je peux vous assurer qu’un missile français n’a pas pu être à l’origine de cette catastrophe ». Cela fait 50 ans que les frères Paoli et les familles des victimes se battent pour connaître la vérité. Le secret défense qui bloque la procédure judiciaire sera-t-il levé ? « S’ils refusent la requête du juge, ils se condamnent eux-mêmes », estime Mathieu Paoli, plein d'espoir. Avant d'insister : « Nous ne réclamons ni procès, ni argent, mais juste la reconnaissance de la vérité. »

20 janvier 1992, un Airbus d’Air Inter s’écrase sur le Mont Sainte Odile provoquant la mort de 87 personnes. Communiqué de presse du 7 septembre 2009 de l’association ECHO : « À la veille de l’examen de notre pourvoi en cassation dans le cadre du crash du Mont Sainte-Odile du 20 Janvier 1992, l’association ECHO regroupant les familles de victimes rappelle qu’elle attend depuis bientôt 18 ans que la justice se prononce sur les responsabilités d’un drame qui a bouleversé la vie de 96 familles, rappelle qu’un procès de première instance s’est tenu au printemps 2006, lequel a permis de clarifier les causes de ce crash et les responsabilités, conduisant le Parquet à requérir des sanctions à l’encontre des prévenus mais ces réquisitions n’ont pas été suivies par le Tribunal, rappelle qu’un procès en appel s’est tenu à l’automne 2007, lequel a conduit le Parquet à requérir des sanctions à l’encontre des prévenus mais, à nouveau, ces réquisitions n’ont pas été suivies par la Cour, espère que cette instance ultime dira le droit, afin que justice soit enfin rendue aux victimes, en cette année où de nombreuses familles sont anéanties par des drames semblables au nôtre. »

Le 7 mars 2011, les familles ont été déboutées…

Lire la suite

10:09 Écrit par HMC | Commentaires (0)

20/05/2018

West Caribbean 708. L'appel du non-lieu (suite).

Compte-rendu de l’audience par la présidente de l’AVCA, Rose-Marie TAUPIN PELICAN : huis-clos, pas de dépaysement, qualification des faits, M. Cimetier et Newvac, Boeing, les débats, West Caribbean mensonges et vérité.

pelican_-590071.jpg« Huis clos

Le 15 mai 2018, les premiers débats ont porté sur la publicité des audiences. Fallait-il oui ou non admettre la presse et le public ? Notre défense (Me Boulogne-Yang-Ting, Me Constant, Me Ursulet, Me Bellecave, Me Villacorta) et Me Rosenthal représentant la FENVAC (Fédération Nationale des Victimes d’attentats et d’Accidents Collectifs) ont insisté sur le fait que lorsqu’on n’a rien à cacher, on ouvre les portes. Pourquoi débattre en catimini une affaire comme celle-là qui intéresse toute la Martinique ? L’ordre public était-il menacé ? La transparence ne s’imposait-elle pas justement pour enlever tout doute à la population qui ne demandait qu’à croire qu’en face on avait bien compris les enjeux et qu’on était prêt à une ouverture. L’avocat général a pourtant indiqué qu’il n’y voyait pas d’inconvénient mais que cela risquait d’être dénoncé devant la Cour de Cassation. Mais par qui donc, puisque c’était une demande de la partie civile ? Les portes se sont donc refermées sur les seules familles qui avaient fait le déplacement, les autres n’attendant sans doute plus rien de la justice.

C’est ainsi que toute autre personne s’est vu refuser l’accès. Ainsi, un député nous a apporté son soutien mais a été refoulé (JP NILOR que je remercie). C’est aussi le cas pour le maire du François (M. LOZA et ses 3 adjoints). Le maire de St-Esprit aussi est venu nous soutenir. Il y avait aussi des représentants d’organisations syndicales et politiques que je remercie. Deux membres de l’association des victimes du crash de Charm-El-Cheikh étaient venus de France pour être à nos côtés et sont restés les deux jours sur le pavé, je salue leur endurance. J’oublie sans doute des personnes car je n’ai pas pu voir ceux qui ne sont pas restés. Donc cette affaire a été examinée à huis clos.

Lire la suite

19:31 Écrit par HMC | Commentaires (0)

18/05/2018

West Caribbean 708. L’appel du non-lieu

En ordonnant un non-lieu dans ce drame qui a provoqué la mort de 160 personnes le 16 août 2005, le juge d’instruction chargé du dossier pénal s’est prononcé en faveur d’un transport aérien dans lequel des compagnies poubelles peuvent transporter des passagers, des administrations de tutelle peuvent faire preuve de complaisance, des acteurs essentiels de la sécurité violer de façon délibérée des obligations de prudence ou de sécurité.

C’est l’occasion de faire le point sur les rapports des familles des victimes d’accidents aériens avec la justice de notre pays : Ajaccio-Nice, Sainte Odile, Concorde, Saint Barthélémy, Flash Airlines, West Caribbean, Pau, Air Moorea, One-Two-Go, AF 447, Yemenia.  LIRE

17:18 Écrit par HMC | Commentaires (0)

Le seul recours des familles devant l'obstruction des menteurs...

 

09:06 Écrit par HMC | Commentaires (0)

11/05/2018

Fonctionnements comparés du BEA et du NTSB…

Deux accidents similaires. D’un côté (BEA) l’opacité totale, de l’autre (NTSB) la transparence.

  1. BEA la sécurité ensemble

a-380-F-HPJE.png« Accident de l’Airbus A380 immatriculé F-HPJE et exploité par Air France survenu le 30/09/2017 en croisière au-dessus du Groenland [Enquête déléguée au BEA par les autorités du Danemark]. A la suite d'une avarie sur le moteur N°4 alors que l’avion survolait le Groenland, l'équipage s’est dérouté vers l'aéroport de Goose Bay (Canada) où il a atterri à 15 h 42 (TU) sans autre incident. Les dommages sur l’aéronef semblent limités au moteur N°4 et à son environnement immédiat. L’observation du réacteur montre que la soufflante, premier élément tournant à l'avant du moteur, s’est détachée en vol, entraînant avec elle la perte de l'entrée d'air. »

Le dernier communiqué de presse publié par le BEA la sécurité ensemble date du 11 octobre 2017… enquête en cours… Les mises à jour du BEA la sécurité ensemble à propos de cet accident sont ICI

  1. NTSB National Transportation Safety Board

DCA18MA142-update-fig1.jpg« On April 17, 2018, at 1103 eastern daylight time, Southwest Airlines flight 1380, a Boeing 737-700, N772SW, experienced a failure of the left CFM International CFM-56-7B engine and loss of engine inlet and cowling during climb about flight level 320. Fragments from the engine inlet and cowling struck the wing and fuselage, resulting in a rapid depressurization after the loss of one passenger window. The flight crew conducted an emergency descent and diverted into Philadelphia Internati​onal Airport (KPHL), Philadelphia, Pennsylvania. Of the 144 passengers and five crewmembers onboard, one passenger received fatal injuries and eight passengers received minor injuries. The airplane sustained substantial damage. »

Les mises à jour du NTSB à propos de cet accident sont ICI

13:10 Écrit par HMC | Commentaires (0)

22/03/2018

Pour ne pas oublier...

the_pilots_of_af_447__3_by_maggie_x_awesomeness-d87lasd.jpg

...comment ils se sont acharnés à rendre les 3 pilotes du vol AF 447 seuls responsables de l'accident, l'intervention de Patrick BAUDRY sur Europe 1 le 29 mai 2011 : une bien piètre analyse systémique pour un ancien membre du corps des astronautes de la N.A.S.A....
podcast

Que Marc DUBOIS, David ROBERT et Pierre Cédric BONIN reposent en paix, nous savons bien que la vérité est tout autre.

12:56 Écrit par HMC | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu