Avertir le modérateur

03/10/2014

AF 447 : Pour l'honneur des pilotes

hdp2.jpg

LIRE 3.3Mo 55 pages

12:40 Écrit par HMC | Commentaires (5)

10/03/2012

Attention ! Piège à cons sur FR3 !

 Le 14 mars, FR3 vous invitera à découvrir dans son émission Pièces à conviction Vol AF 447 « Les raisons d’un crash. Ce qu’il s’est réellement passé dans les 4 dernières minutes du vol ». La désinformation continue. Les uns après les autres, les médias reprennent les arguments développés par le BEA dès le début de l’enquête : on ne peut expliquer cet accident que par l’analyse des derniers instants du vol (lire la dépêche AFP ci-dessous) 

En réalité, il faut remonter le temps jusqu’en 1993, au moment de la certification de l’A 330 par la DGAC, pour trouver l’origine de ce drame. Les événements significatifs qui se sont succédés pendant 16 années démontrent que les raisons de ce crash sont multiples de même que les responsabilités.

FR3.jpg

Rio-Paris: une reconstitution accablante pour les pilotes sur France 3

AFP | 09-03-12

PIECESACONVICTION_preview.jpgTrois mois avant la publication du rapport final d'enquête les causes de l'accident du vol Rio-Paris du 1er juin 2009, France 3 doit diffuser le 14 mars un reportage reconstituant à l'aide d'acteurs les dernières minutes du vol, qui accable les pilotes.

Intitulé "Vol AF 447 Rio/Paris: les raisons d'un crash", ce magazine de Pièces à conviction que l'AFP a visionné, fait appel à des acteurs pour mettre en images l'action des pilotes pendant les quatre dernières minutes et 22 secondes dans le cockpit avant que l'Airbus A330 s'abîme dans l'Atlantique.

Il développe la thèse selon laquelle leurs réactions auraient conduit au crash de l'appareil, dans lequel 228 personnes ont trouvé la mort.

Cette reconstitution, qui joue sur le registre émotionnel voire sensationnel, est "un choix éditorial assumé", a expliqué à l'AFP Jean-François Gringoire, rédacteur en chef.

"Evidemment, le caractère émotionnel n'est pas neutre puisque vous n'êtes pas en train de relater une promenade en campagne mais les quatre dernières minutes d'un avion de ligne qui est en train de s'écraser", a-t-il commenté.

Mais il a défendu ce format adapté au reportage télévisuel, utilisé depuis longtemps par les télévisions anglo-saxonnes. "La dimension émotionnelle est plus forte si vous la visualisez avec des comédiens", a-t-il fait valoir.

Les journalistes qui ont mené l'enquête, Fabrice Amedeo et Véronique Préault, affirment "avoir rigoureusement reconstitué" à partir des données des boîtes noires, ce qui s'est déroulé avant que l'avion ne sombre dans les profondeurs mais le reportage amène inéluctablement le spectateur à avoir la conviction d'une erreur de pilotage.

En effet, la piste du givrage des sondes de vitesse Pitot est rapidement écartée pour se focaliser sur les manoeuvres du copilote aux commandes de l'avion qui ne cesse de tirer sur le manche au lieu de pousser.

L'alarme de décrochage, qui retentit 74 fois en 54 secondes, n'est à aucun moment mentionnée par l'équipage laissant une impression dérangeante et effrayante d'incompréhension de la situation.

22:53 Écrit par HMC | Commentaires (2)

27/07/2011

AF 447 : les « circonstances » du rapport d’étape n°3

Vendredi prochain, le BEA va, soi-disant, révéler les « circonstances » de l’accident à ceux qui croient encore à son indépendance et à sa crédibilité. Quelles sont justement les « circonstances » qui vont accompagner cette nouvelle grand-messe de la com ?

·         Un BEA hors-la-loi* aux ordres du pouvoir politique et qui fait obstruction à la vérité en utilisant le mensonge et les omissions.

·         Un secrétaire d’État aux transports qui a donné les conclusions de l’enquête en juin dernier, sans avoir les compétences requises pour le faire, afin de protéger les intérêts et l’image d’Airbus avant la foire du Bourget : la responsabilité des pilotes pour 95%.

·         Des journalistes qui vont, dans leur grande majorité, reprendre le discours du BEA dans leurs papiers sans enquêter de manière approfondie.

·         Une opinion publique bien préparée pour accepter n’importe quoi grâce à des « fuites » orchestrées de façon régulière par l’intermédiaire des larbins habituels.

Ceux pour qui la prévention des accidents est une nécessité attendent une analyse systémique de l’organisme d’enquête. Le BEA n’est pas programmé pour la faire. Il s’attache à valider les options choisies par le pouvoir politique afin qu’il y ait un minimum de dégâts « collatéraux » après un accident ou incident grave : protéger le constructeur, donner l’assurance que l’on garde la maîtrise, ne pas mettre en cause le « fonctionnement » du système, ne pas effrayer le consommateur…

*Selon la Loi, le BEA doit collecter et analyser les informations utiles pour déterminer les causes de l’accident. L’utilisation du mensonge et de l’omission en fait un hors-la-loi.

*Selon la Loi également, l’organisme et les personnes chargées de l’enquête agissent en toute indépendance et ne reçoivent ni ne sollicitent d’instructions d’aucune autorité ni d’aucun organisme dont les intérêts pourraient entrer en conflit avec la mission qui leur est confiée.

07:48 Écrit par HMC | Commentaires (1)

02/06/2011

Patrick Baudry décroche sur les ondes

Dans une interview à Europe 1 le 29 mai dernier, Patrick BAUDRY, que j’ai personnellement côtoyé quant il était pilote de chasse, ose nous dire (temps 26.40) que les pilotes du vol AF 447 « n’auraient pas dû faire décrocher leur avion » et « qu’il fallait simplement blablabla » et « qu’ils auraient dû blablabla ». Il nous a sérieusement gonflés ! Sans aucune analyse de fond, il est venu nous expliquer en quelque sorte, avec son ton paternel et affectueux, que l'équipage était bien sympathique, mais qu'il y a des choses que l'on apprend à l'aéroclub et que quand même, c'est pas normal qu'ils les aient oubliées. Et faire décrocher son merveilleux Airbus sur une panne banale, c'est « trop con »*. Même s’il n’a pas utilisé cette expression, c’est ce que nous avons compris.

Quand tous les « trop cons »* auront été détectés et éliminés, il ne restera plus que Patrick Baudry et les ingénieurs pilotes d'essais d'Airbus. Les avions Airbus dit de "nouvelle génération" voleront enfin en sécurité.

 

Trop cons* !!!!!!

-26 juin 1988  Airbus A320 Habsheim. Deux Commandants de Bord d'Air France, Instructeurs, dont le responsable de l'instruction, formés par le constructeur, 21200 heures de vol cumulées, oublient les fondamentaux du pilotage acquis dès l'aéroclub, ne comprennent plus rien à leur avion et s'écrasent dans une forêt: 3 morts. « Trop cons »* les pilotes français!!!

-14 février 1990 Airbus A320 Bangalore. Deux Commandants de Bord d'Indian Airline dont un instructeur, responsable de l'instruction dans la compagnie, 19600 heures de vol cumulées oublient les fondamentaux du pilotage acquis dès l'aéroclub, ne comprennent plus rien à leur avion et s'écrasent à l'atterrissage par tempête de ciel bleu : 92 morts. « Trop cons »* les pilotes indiens!!!

-20 janvier 1992 Airbus A320 Mont Ste Odile. Deux pilotes d'Air Inter, dont un ancien instructeur en aéroclub, 12400 heures de vol cumulées, oublient les fondamentaux du pilotage acquis dès l'aéroclub, ne comprennent plus rien à leur avion et s'écrasent en approche: 87 morts. « Trop cons »* les pilotes français!!!

-14 septembre 1993  Airbus A320  Varsovie. Commandant de bord instructeur et Commandant de bord de Lufthansa, oublient les fondamentaux du pilotage acquis dès l'aéroclub, ne comprennent plus rien à leur avion et s'écrasent contre  un talus en bout de piste: 2morts. « Trop cons »* les pilotes allemands!!!

-30 juin 1994  Airbus A330  Toulouse  Commandant de bord, chef pilote d'essais d'Airbus, 7700 heures de vol dont 345 sur le type, pilote commandant de bord et instructeur, 9500 heures de vol dont 137 sur le type, oublient les fondamentaux du pilotage acquis dès l'aéroclub, ne comprennent plus rien à leur avion et s'écrasent au décollage: 7 morts. « Trop cons »* le pilote anglais et le pilote français!!! ("un bon pilote est un pilote vivant" dira en guise d'épitaphe le directeur technique d'Airbus. Ceci explique cela)

-23 août 2000 Airbus A320 Bahrain  Deux pilotes de Gulf Air oublient les fondamentaux du pilotage acquis dès l'aéroclub, ne comprennent plus rien à leur avion et s'écrasent dans le Golfe persique au cours d'un virage de 360 degrés après une remise de gaz en approche: 143 morts. « Trop cons »* les pilotes bahrainis!!!

-7 février 2001 Airbus A319 Bilbao. Deux pilotes d'Iberia  oublient les fondamentaux du pilotage acquis dès l'aéroclub, ne comprennent plus rien à leur avion et cassent leur train d'atterrissage. 6 blessés et 137 miraculés. « Trop cons »* les pilotes espagnols!!!

-2 mai 2006 Airbus A320 Sotchi, deux pilotes d'Armavia Airline, Commandant de bord  5400 heures de vol dont 1430 sur le type, pilote 2135 heures de vol dont 1022 sur le type, oublient les fondamentaux du pilotage acquis dès l'aéroclub, ne comprennent plus rien à leur avion et s'écrasent en Mer noire:113 morts. « Trop cons »* les pilotes arméniens!!!

-30 mars 2007  Airbus A330 Abidjan  Deux pilotes d'Air France oublient les fondamentaux du pilotage acquis dès l'aéroclub, ne comprennent plus rien à leur avion et manquent de s'écraser en effectuant une banale remise des gaz au cours d'une approche. 191 miraculés. « Trop cons »* les pilotes français!!! (Le CDB et nous mêmes sommes toujours en attente du rapport du BEA et de l'explication du comportement de leur avion et de ses commandes de vol.)

-17 juillet 2007 Airbus A320 Sao Paulo Deux pilotes de TAM Commandant de bord 13600 heures de vol dont 2240 sur le type, Pilote 14760 heures de vol dont 237sur le type, oublient les fondamentaux du pilotage acquis dès l'aéroclub, ne comprennent plus rien à leur avion, n'arrivent pas à s'arrêter à l'atterrissage et s'écrasent contre un bâtiment: 199 morts. « Trop cons »* les pilotes brésiliens!!!

-8 janvier 2008  Airbus A321 Alger Deux commandants de bord d'Aigle Azur dont un instructeur aux commandes, 6200 heures de vol dont 1200 sur le type, oublient les fondamentaux du pilotage acquis dès l'aéroclub, ne comprennent plus rien à leur avion et touchent violemment de la queue à l'atterrissage. 67 miraculés. « Trop cons »* les pilotes algériens!!!

-27 novembre 2008  Airbus A320  Canet- en- Roussillon. Deux pilotes d'XL Airways Germany. Commandant de bord instructeur et cadre de l'entreprise, 12000 heures de vol dont 7000 sur le type. Pilote 11600 heures de vol dont 5500 sur le type, oublient les fondamentaux du pilotage acquis dès l'aéroclub, ne comprennent plus rien à leur avion et s'écrasent en Méditerranée:7 morts. « Trop cons »* les pilotes allemands !!!

-23 septembre 2009  Airbus A319  Paris CDG. Deux pilotes d'Air France. Commandant de bord instructeur 14200 heures de vol dont 3800 sur le type, Pilote 4200 heures de vol dont 684 sur le type,   oublient les fondamentaux du pilotage acquis dès l'aéroclub, ne comprennent plus rien à leur avion et manquent de s'écraser au cours d'une banale remise de gaz en approche. 91 miraculés. « Trop cons »* les pilotes français!!!.

-12 mai 2010  Airbus A330  Tripoli, Pilotes d'Afriqiyah Airways oublient les fondamentaux du pilotage acquis dès l'aéroclub, ne comprennent plus rien à leur avion et s'écrasent avec leur avion neuf en approche: 103 morts. « Trop cons »* les pilotes libyens !!!.( Un an après, on ne sait toujours rien sur cet accident.)

-28 juillet 2010  Airbus A321  Islamabad, Pilotes d'Air Blue, oublient les fondamentaux du pilotage acquis dès l'aéroclub, ne comprennent plus rien à leur avion et s'écrasent en approche: 149 morts. « Trop cons »* les pilotes pakistanais!!!

.

* dans le jargon de notre métier, c’est une expression couramment utilisée par certains pour fustiger un pilote qui a commis une erreur de débutant. En général, après une analyse de fond, on s’aperçoit que le pilote n’était pas « trop con » et qu’il a des circonstances atténuantes. Patrick BAUDRY devrait le savoir…

13:50 Écrit par HMC | Commentaires (0)

27/05/2011

AF 447. "Point sur l'enquête" du BEA ce jour : commentaires

LIRE 

22:22 Écrit par HMC | Commentaires (9)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu