Avertir le modérateur

16/06/2011

La fatigue encore…

ecalogo.pngDans un communiqué publié hier, l’European Cockpit Association (ECA) qui représente 38650 pilotes appelle au rassemblement de ses membres pour manifester devant le Conseil des ministres de l’UE afin que la future réglementation sur le temps de travail des équipages ait d’abord pour objectif la sécurité des vols.

« L’EASA propose des règles dans le but de diminuer les coûts des compagnies aériennes et non pas de protéger les passagers » s’insurge l’ECA.

Le secret des petits singes grands prédateurs (lire la note ci-dessous), c'est qu'ils peuvent édicter les règles d'emploi des personnels navigants sans se préoccuper de leur impact sur la santé des personnels et la sécurité des vols. Ils n'auront jamais à assumer les conséquences de leur mise en œuvre. Dans la réglementation en vigueur, ils en ont déjà délégué discrètement la responsabilité individuelle ultime aux navigants eux mêmes. Et de plus, en étendant cette "obligation de retrait" déjà règlementée par des règles de l'air à la "susceptibilité d'être fatigué."

4. Responsabilités des membres d’équipage

4.1. Un membre d’équipage n’exerce pas un service à bord d’un avion s’il sait qu’il est fatigué ou susceptible d’être fatigué ou s’il ne se sent pas en état et que la sécurité du vol pourrait en être affectée.

 

Une autorité qui n'assume aucune responsabilité de ses actes, mérite-t-elle le titre et les prérogatives d'une "Autorité"? Aux navigants de bien comprendre leur lourde responsabilité pénale et de bien respecter les lois et les règlements.

21:29 Écrit par HMC | Commentaires (2)

02/06/2011

1000

Copie de patrick-goudou.jpg.jpg

1000 : C’est le nombre de jours écoulés depuis que le patron de l’Agence Européenne pour la Sécurité de l’Aviation, Patrick GOUDOU, a reçu l’étude médicale et scientifique sur le temps de travail et de repos des équipages qu’il a demandée. Cette étude démontre que certaines dispositions des réglementations actuelle et à venir sont inacceptables.

 

1000 : C’est le nombre de jours écoulés depuis que Patrick GOUDOU a décidé de ne pas tenir compte de cette étude afin de satisfaire le bizness des compagnies aériennes qui souhaitent que les pilotes soient productifs.

05:39 Écrit par HMC | Commentaires (0)

18/01/2011

AF 447 : les fautes de l’EASA

Dans le cas où la justice et les autres souhaiteraient occulter les responsabilités de l’Agence Européenne pour la Sécurité de l’Aviation (EASA) dans ce drame, voici quelques éléments pour s’en indigner :

Les normes obsolètes utilisées pour la certification des sondes Pitot et le défaut de la sonde Pitot Thalès AA ont créé une « unsafe condition » que l’EASA n’a ni détectée ni corrigée avant l’accident. L’EASA a laissé le soin d’assurer la responsabilité de cette « unsafe condition » aux pilotes en leur demandant d’appliquer une check‐list alors que, selon sa définition, une « unsafe condition » peut entraîner l’équipage dans une détresse physique ou charge de travail excessive qui ne lui permet plus d’assurer ses tâches avec précision ou de les mener à terme.

Avant l’accident, et selon les règlements en vigueur publiés au JO de l’UE, l’EASA avait l’obligation :

1.      de détecter et d’éliminer cette « unsafe condition »

2.      de modifier les normes de certification des sondes Pitot

3.      de réagir sans délais pour résoudre tous les problèmes liés à la sécurité des vols

4.      de veiller à ce qu’aucun équipement de l’A 330 ne présente un risque « hazardous » dans sa conception

5.      de veiller à ce que tous les équipements de l’A 330 fonctionnent dans la totalité de son domaine de vol

6.      de prévenir les équipages de l’existence de toute « unsafe condition » potentielle

7.      d’informer les équipages de la nécessité d’éviter les zones à risque (présence de cristaux de glace)

8.      de prendre en compte toutes les circonstances liées à l’environnement afin qu’aucune « unsafe condition » n’en résulte

 

(9) Après l’accident d’AF 447, l’EASA a émis une « airworthiness directive » pour faire disparaître la sonde Pitot Thalès AA défectueuse. Il y avait donc bien une « unsafe condition » qui nécessitait une réponse avant l’accident.

LIRE la justification de ces affirmations (600ko)

12:16 Écrit par HMC | Commentaires (0)

10/01/2011

EASA : un grand pas en arrière pour la sécurité des vols !

ftl.jpg

L’Agence Européenne pour la Sécurité de l’Aviation vient, encore une fois de démontrer sa servilité envers le pouvoir de l’argent en proposant de nouvelles règles pour la durée du travail des équipages, qui sont un grand pas en arrière pour la sécurité des vols. Elle répond ainsi sans ambiguïté à la 3ème des « 7 questions pour 2011 » (lire la note du 6 janvier).

L’EASA propose par exemple 14 heures de travail consécutives par jour pour les pilotes alors que l’étude médicale et scientifique qui lui a été remise en 2008 limite ce temps de travail à 12h.

Lire ICI le communiqué de l’European Cockpit Association qui représente 38600 pilotes européens.

Extrait :

“EASA seems to suggest Europe’s pilots are more fatigue-resistant and can fly longer hours than their American counterparts and more than scientific studies say is safe” says Philip von Schöppenthau, ECA Secretary General. “EASA’s rules disregard decades of scientific research. Why? Because of years of aggressive airline lobbying against any new rules that might increase their costs. I am not sure their passengers will appreciate that.”

Le patron de l’EASA est Patrick Goudou.

patrick-goudou.jpg

J’ai rencontré Goudou lors de son audition consacrée à la sécurité aérienne organisée par la Commission des affaires européennes de l’Assemblée Nationale le 1er décembre 2009. Après la séance, je l’ai arrêté dans les couloirs pour lui dire que je ne croyais pas un instant à sa sincérité lorsqu’il affirme que la sécurité est sa priorité. Il a piteusement battu en retraite…

18:23 Écrit par HMC | Commentaires (2)

16/12/2010

Air France, DGAC, EASA : du scandale au banal

fgite.jpgDes travaux non conformes. Du 6 septembre au 23 octobre derniers, une grande visite d’entretien périodique est effectuée sur un Boeing 747 d’Air France (Check D). Cela se passe en Chine. A cette occasion, les panneaux de plafond de la cabine sont repeints.

A l’analyse des travaux effectués, il apparaît que les travaux de peinture pourraient ne pas être conformes aux spécifications de Boeing. Des tests doivent donc être effectués notamment en ce qui concerne la résistance de la peinture au feu.

Le doute profite au risque. Le 29 octobre, le B747 en question rentre en France avec des dérogations de l’EASA et de la DGAC qui « autorisent » cet avion à transporter des passagers pendant 2 mois en attendant le résultat des tests.

Donc, l’avion vole et vole et vole…

Le 23 novembre les résultats arrivent : Tests Feu NON CONFORMES ! Aussitôt, les panneaux sont remplacés.

Cette affaire est un vrai scandale. Pendant 3 semaines, la direction d’Air France, la DGAC et l’EASA ont délibérément fait courir un risque vital aux personnels navigants ainsi qu’aux passagers de cet avion. Les règles de la Sécurité des Vols exigeaient bien évidemment que les panneaux soient changés ou bien que les résultats des tests soient obtenus avant la reprise des vols.

Encore une fois, Air France, la DGAC et l’EASA ont démontré leur incapacité à résoudre un grave problème lié à la sécurité des vols.

Selon la réglementation, Air France doit disposer d’une structure d’encadrement éprouvée et efficace lui permettant d’assurer la sécurité des vols. Les responsables désignés pour l’entretien des avions et pour les opérations aériennes doivent justifier d’une compétence confirmée en matière d’aviation civile.

La DGAC et l’EASA ont pour mission de maintenir la sécurité du transport aérien à son plus haut niveau. Les personnels de ces instances doivent également justifier d’une compétence confirmée en matière d’aviation civile.

Le dénoncer ne suffit pas ! Les syndicats (PNT et PNC) et les associations des familles des victimes d’accidents aériens doivent exiger le départ de tous les responsables de ce nouveau scandale. En l’absence de réactions proportionnelles aux fautes commises, ce genre de scandale deviendra banal !

19:41 Écrit par HMC | Commentaires (1)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu