Avertir le modérateur

11/11/2010

Crash du vol West Caribbean 708 : le manifeste des familles

Cinq ans et 3 mois se sont écoulés depuis le crash du vol West Caribbean 708 le 16 août 2005, catastrophe dans laquelle 152 Martiniquais et 8 membres d’équipage ont trouvé la mort, et les familles sont toujours en quête de la vérité.

avca_logo.jpg

MANIFESTE POUR LES 152

ou

152 BONNES RAISONS D’APPROFONDIR L’ENQUETE

 

1- Parce qu’après 5 ans les familles attendent toujours la vérité.

2- Parce que trop de zones d’ombre demeurent inexpliquées.

3- Parce que certains responsables n’ont même pas été interrogés.

4- Parce que le juge refuse les investigations complémentaires.

5- Parce que le juge se contente d’une enquête à minima.

6- Parce que le dossier de maintenance n’a même pas été traduit en français (est en espagnol et en anglais).

7- Parce que dans une juridiction française les parties civiles doivent avoir le dossier traduit en français.

8- Parce que les «compétences techniques» de l’expert lui permettraient de comprendre l’espagnol…

9- Parce que la West Caribbean Airways (WCA) était qualifiée de compagnie poubelle.

10- Parce que la WCA était au bord de la faillite et ne pouvait plus rien financer.

11- Parce que la WCA n’avait pas payé ses employés depuis 4 mois.

12- Parce que ses employés ne devaient pas se syndiquer.

13- Parce que certains pilotes y ont travaillé jusqu’à 15 heures d’affilées.

14- Parce qu’un broker lui achetait des pièces de rechange à Miami.

15- Parce qu’elle prélevait des pièces sur les avions au sol pour réparer l’avion accidenté.

16- Parce qu’elle aurait acheté des pièces au marché noir.

17- Parce qu’elle volait malgré maintes violations des règlements aéronautiques.

18- Parce que cette compagnie bénéficiait de favoritisme, le sénateur Moreno a dénoncé cela.

.

LIRE LA SUITE

 

 

 

08:40 Écrit par HMC | Commentaires (2)

02/08/2010

Et le crash de la compagnie West Caribbean alors !

Il y a quelques jours, poussé par les familles, le trio Sarko, Borlo, Bussereau s’est inquiété de l’absence d’un rapport préliminaire ou intermédiaire concernant le crash de l’A310 de la compagnie Yémenia à Moroni le 30 juin 2009.

 

Et le crash de la compagnie West Caribbean alors !

Dans quelques jours, les familles des victimes de ce drame célèbreront le 5ème anniversaire de la mort de leurs proches. Elles, ces familles, attendent depuis 5 ans un rapport. Rien. On aimerait entendre le trio ci-dessus à ce sujet…

Ce serait bien qu’un vrai journaliste d’investigation (comme Sébastien TURAY) aille fourrer son nez dans le dossier West Caribbean. Retrouver Alberto Padilla Henao, par exemple. Il était Président de l’association des pilotes de ligne colombiens à l’époque des faits et avait, à plusieurs reprises, alerté les autorités aéronautiques de son pays à propos de la compagnie West Caribbean.

Voilà ce qu’il avait reçu alors comme réponse (traduction officielle) :

« Vous avez déjà vu comment terminent ces chiens qui désobéissent à nos invitations à l’ordre, et si vous ne vous conformez pas à ces indications, vous terminerez en fin de compte comme un parmi tant d’autres, ce sont les conséquences auxquelles votre intransigeance vous oblige, la décision est entre vos mains… plus de fanfaronnades syndicales… plus d’alliances avec des partisans syndicalistes… en Colombie l’ordre sera imposé à n’importe quel prix et pour cette même raison vous êtes déjà un objectif Militaire de nos milices. Votre temps est compté, ne le perdez pas. »

Signé : BEC-AC

·         Le 18 mai 2006, Alberto Padilla échappait à un attentat

·         Le 26 mai 2006 il recevait un appel d’un individu le prévenant qu’il n’aura pas un coin en Colombie où il pourra se cacher

·         Le 4 juin 2006 il échappait à un nouvel attentat

·         Le 6 juin 2006 il quittait son pays

·         Le 27 juin suivant, son assistante Martha Patricia Benides était assassinée

Une instruction judiciaire est en cours en Martinique. Les familles des victimes sont très pessimistes quant à ses conclusions. Ce sera la faute des pilotes. Ils sont morts. Pas de poursuite. Non lieu. Point final.

En se satisfaisant d’un transport aérien dans lequel

         des compagnies poubelles peuvent transporter des passagers

         des administrations de tutelle peuvent faire preuve de complaisance

         ceux qui dénoncent l’insécurité sont menacés de mort

la justice de notre pays démontrera une nouvelle fois que la mort de 160 personnes a peu de valeur dans notre société.

09:06 Écrit par HMC | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu