Avertir le modérateur

25/06/2011

Yémenia 626, 2 ans et toujours rien…

Dans une question écrite publiée au JO le 19 octobre 2010, le député Jean-Claude Fruteau demandait au Ministre des Transports (Bussereau) « les interventions qu'il entend mettre en œuvre pour obtenir la publication de l'ensemble des informations relatives à cet accident dans les meilleurs délais »

La réponse est claire : aucune

2 ans après l’accident de Moroni, le Yémen bloque toujours l’enquête et la compagnie Yémenia (client d’Airbus) continue de desservir la France.

Rappel du contexte de l’accident :

En Avril 2004, l’OACI dénonce l’incapacité du Yémen à organiser son transport aérien.

En juillet 2008, la Commission européenne (CE) annonce officiellement que Yemenia (client d’Airbus) « ne satisfait pas à certaines normes de sécurité »’puis que cette compagnie (client d’Airbus) a des « déficiences importantes sur le plan de la sécurité. ». La CE précise qu’Airbus met alors à la disposition de Yemenia (client d’Airbus) des experts techniques et des contrôleurs pour former son personnel (pilotes et ingénieurs) et vérifier ses performances dans l’entretien et l’exploitation de ses avions.

Mais la compagnie nationale du Yémen (client d’Airbus) n’est pas inscrite dans la liste noire européenne.

Après l’accident de Moroni qui a fait 152 victimes, l’Agence européenne pour la sécurité aérienne (EASA) suspend son agrément d’organisme de maintenance pour non résolution de ses insuffisances en matière de sécurité, et la DGAC retire les certificats de navigabilité de ses 2 Airbus A-310 immatriculés en France.

Note 1 : Il ne fallait pas compter non plus sur l’administration des Comores pour surveiller efficacement les exploitants autorisés à se poser sur son territoire. L’audit de l’OACI effectué dans ce pays en mars 2008 qualifie ses obligations de surveillance de « not implemented »

Note 2 : au lieu de faire des déclarations stupides quant aux causes de l'accident du vol AF 447, le cabinet de l'actuel secrétaire d'Etat aux transports Mariani devrait plutôt répondre aux attentes des familles.  

06:12 Écrit par HMC | Commentaires (1)

14/05/2011

600

boite_noire_yemenia.jpg

Cela fait 600 jours que les enregistreurs de l’A 310 du vol Yemenia 626 ont été récupérés, et toujours aucun rapport sur les circonstances de cet accident qui a provoqué la mort de 152 personnes.

07:06 Écrit par HMC | Commentaires (1)

13/01/2011

Yemenia 626 : Rappels

Alors que l’association des familles des victimes (AFVCA) affirme avoir des informations selon lesquelles la licence du commandant de bord du vol Yemenia 626 ne serait pas valide, quelques rappels :

En juillet 2008, la Commission européenne (CE) annonce officiellement que Yemenia « ne satisfait pas à certaines normes de sécurité »’puis que cette compagnie a des « déficiences importantes sur le plan de la sécurité. ». La CE précise qu’Airbus met alors à la disposition de Yemenia des experts techniques et des contrôleurs pour former son personnel (pilotes et ingénieurs) et vérifier ses performances dans l’entretien et l’exploitation de ses avions. La compagnie nationale du Yémen n’est pas inscrite dans la liste noire européenne. Après l’accident de Moroni qui a fait 152 victimes, l’Agence européenne pour la sécurité aérienne (EASA) suspend son agrément d’organisme de maintenance pour non résolution de ses insuffisances en matière de sécurité, et la DGAC retire les certificats de navigabilité de ses 2 Airbus A-310 immatriculés en France.

11:34 Écrit par HMC | Commentaires (0)

14/10/2010

Yemenia encore… mais tout va bien !

Yemenia%20Holidays%20Packages.jpg

NON RESPECT DES PROCEDURES

VIOLATION DELIBEREE DES REGLES DE SECURITE

Dans une question écrite publiée au JO le 12 octobre dernier, le député de l’île de la Réunion Jean-Claude Fruteau attire l'attention du secrétaire d'État chargé des transports Bussereau sur le très grave incident survenu le 24 août 2010 au large de la côte nord de Madagascar entre un Boeing 777 de la compagnie Air Austral (vol UU 972) et un Airbus A-330 de la compagnie Yemenia (vol IY 628).

 

« Alors que l'appareil de la compagnie Air Austral effectuait la liaison Paris-Lyon-La Réunion et volait à son altitude de croisière, une alarme du système d'alerte de trafic et d'évitement de collision (TCAS) s'est déclenchée en raison de la proximité de l'aéronef de la compagnie Yemenia. Cet appareil, en provenance de Sanaa (Yemen) et en direction de Moroni (Comores), a, sans en avoir préalablement averti le centre de contrôle aérien de Tananarive (Madagascar), entamé sa descente pénétrant ainsi dangereusement dans le couloir aérien de l'avion d'Air Austral. Heureusement, les systèmes d'alerte embarqués ont permis d'éviter un éventuel incident entre les deux appareils. Néanmoins, le déclenchement de ce filet de sécurité révèle que les règles élémentaires de navigation aérienne n'ont pas été respectées par l'avion de Yemenia. Il s'agit d'une erreur grossière de pilotage qui aurait pu coûter la vie de plusieurs centaines de passagers. Aussi, il lui demande de lui indiquer si une enquête relative à cet incident a été ou sera diligentée sous l'égide du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) ainsi que les mesures qui pourraient être prises à l'encontre de cette compagnie aérienne dont les manquements graves dans le domaine de la sécurité aérienne apparaissent comme récurrents. »

 

Mais non, tout va bien Monsieur Fruteau.

 

L’EASA s’est rendue sur place en décembre 2009 afin de contrôler la situation de Yemenia en matière de sécurité. L’Agence Européenne pour la Sécurité de l’Aviation, que le monde entier nous envie, a démontré* que l’administration du Yémen est en mesure d'effectuer une surveillance effective de cette compagnie et donc de garantir qu’elle est à même de maintenir la sécurité d'exploitation dans le respect des normes de l'OACI. Elle a également démontré que le contrôle et la supervision des activités de Yemenia sont « adéquats pour garantir l'exploitation dans le respect des exigences de son CTA. »

 

Voyagez tranquilles braves passagers, l’EASA veille…

 .

Note : Que va faire Bussereau car il y a urgence ??????

 

 

*RÈGLEMENT (UE) N° 273/2010 DE LA COMMISSION аu 30 mars 2010 modifiant le règlement (CE) n o 474/2006 établissant la liste communautaire des transporteurs aériens qui font l'objet d'une interdiction d'exploitation dans la Communauté

05:36 Écrit par HMC | Commentaires (1)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu